St-EX joue le XXI


Couverture de XXIUn journal, une revue ou un magazine ? On ne sait plus comment appeler XXI, tant ce nouveau média est atypique. 200 pages de reportages sous forme de photos, de texte, et de la BD pour la première fois. Les articles sont longs, 10 pages en moyenne, à la manière de ce qui se fait Outre-Atlantique. Dans ce monde où tout va vite, les auteurs de XXI se posent et prennent le temps de nous raconter les bagnes de Sibérie, la France de la désobéissance,  les ballades mexicaines en l’honneur des narcotrafiquants. L’écriture est chiadée, les description détaillées, les sujet fouillés, on ne s’en lasse pas.

{xtypo_rounded_right1} Patrick de Saint-Exupéry (vidéo)Interview filmée de Patrick de Saint-Exupéry
Voir la vidéo {/xtypo_rounded_right1}

XXI se joue de nos bonnes vieilles habitudes. L’OVNI est vendu en librairie et non en kiosque, tiré à 40 000 exemplaires. Un pari risqué, puisque XXI ne contient aucune publicité et coûte 15 €. "C’est cher comparé à la presse traditionnelle, concède Patrick de Saint-Exupéry, son rédacteur en chef, mais XXI est riche en contenu », ajoute-t-il. Le magazine a pour ambition de renouveler le reportage "dans un monde inondé par l’information standardisée"

Patrick de Saint-ExupéryIl y a quelques mois ce grand reporter du Figaro pose un congé sans solde au journal. L’idée de XXI est apparue bien avant ce départ, depuis toujours. C’est un rêve de liberté journalistique puisque le magazine laisse libre court au reportage. Zéro contrainte de place, zéro contrainte de temps. "Etre envoyé sur place, voir et n’écrire que 4 feuillets c’est faire perdre de l’argent à sa rédaction. Toutes ces contraintes obligent à se placer au dessus des évènements, on n’est plus dans le réel", confie Patrick de Saint-Exupéry (voir encadré-vidéo) qui a couvert le génocide au Rwandais ou la guerre au Liberia. A ses côtés pour ce premier numéro, 9 journalistes dont Jean-Pierre Perrin, Sorj Chalandon, Judith Perrignon mais aussi l’écrivain Emmanuel Carrère, l’auteur de BD, Jean-Philippe Stassen et une dizaine d’illustrateurs. XXI sort le 17 janvier fait sa une sur un dossier de 60 pages consacré à la Russie. La rédaction de journalisme.com salue ce nouveau venu original et cet audacieux pari sur la qualité de l’information.

 

Bahar Makooi
Photos : Charlotte B.

  Voir le blog de XXI

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :