« La Chance aux concours » : Enfin une prépa gratuite pour les étudiants boursiers !

"La Chance aux concours", c’est avant
tout une formation gratuite de six mois, une prépa plus exactement, ouverte à
tous les étudiants boursiers qui souhaitent passer  les concours des écoles de journalisme. Cette initiative a vu le jour grâce à un petit
groupe de jeunes journalistes issus de la promo 2004 du Centre de Formation au
Journalisme (CFJ). Pour la quatrième année consécutive,
les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 décembre 2009, dernier délai.

Comme beaucoup d’étudiants passionnés de journalisme,  Maïla et Camille ont longuement hésité à la sortie de l’université. "Intégrer une prépa privée qui coûte chère n’était pas concevable", expliquent-elles d’une seule et même voix. Toutes les deux ont réussi les épreuves pour suivre "La Chance aux concours", une formation de six mois qui ne coûte que… trente euros ! Et toutes les deux ont réussi le concours d’entrée à l’école de leur choix. Maïla Mendy habite Noisy-le -sec, et fait partie de la deuxième promo de la "Chance aux concours". Depuis deux mois, elle est étudiante au CFJ. "Depuis que j’ai travaillé pour le journal de mon lycée, mon plus grand souhait était de devenir journaliste. Je n’aurai jamais pu préparer seule ce type de concours car je n’avais pas assez confiance en moi. J’avais trop de failles dans les domaines de l’actualité et de la culture générale", raconte Maïla avec enthousiasme. 

De son côté Camille Lafrance, 23 ans, a suivi des études en Master 2 à Paris en même temps que les cours dispensés gratuitement et bénévolement par la "Chance aux concours". Aujourd’hui étudiante à l’IPJ, elle aimerait que son expérience profite au plus grand nombre : "Je conseillerais à tous les futurs étudiants qui vont bénéficier de ce programme de se concentrer sur les concours qu’ils veulent passer. C’est trop difficile de suivre plusieurs cursus. La préparation demande énormément de travail personnel. Il faut être en forme psychologiquement et physiquement", raconte la jeune fille. Maïla et Camille se disent chanceuses et très satisfaites d’avoir pu bénéficier des cours gratuits de "La Chance aux concours". "Cette démarche bénévole de journalistes est très généreuse, ils passent tout leur samedi après-midi avec nous. Nous n’avions pas le droit de les décevoir. On a bossé comme des fous, on s’est beaucoup entraidé et ça a marché. Sans oublier qu’en sortant de ces six mois nous avions un carnet d’adresses bien rempli, un véritable réseau !".

Victor Dixmier – un des tuteurs de la "Chance aux concours" – et David Allais – coordinateur de la prépa – font partie de l’association des anciens élèves du CFJ qui assure la bonne organisation de cette démarche unique. "Chaque année c’est le même constat, expliquent-ils, les nouveaux étudiants en journalisme sont trop souvent issus de milieux aisés. Il faut que les portes des grandes écoles s’ouvrent plus largement afin de répondre à une vraie demande sociale. C’est ce que nous essayons de faire avec notre prépa".

Les deux premières promotions ont été un succès puisque "La Chance aux concours" enregistre plus de 50% de réussite. Une initiative qui souhaite s’aggrandir même si pour l’instant elle ne peut accueillir que 14 élèves boursiers. Cependant, grâce au soutien financier de la Mairie de Paris, des cours d’anglais ont récemment été intégrés au cursus. La formation bénéficie également du soutien de grands noms du journalisme comme Ruth Elkrief ou encore Davide Pujadas, anciens élèves du CFJ, qui signent des chèques à l’association des anciens élèves et permettent ainsi de pérénniser une initiative généreuse et originale, à mille lieues du business des prépas privées.

Tiphaine Bellambe


Accédez aux formalités d’inscription

Pour s’inscrire : chanceauxconcours@gmail.com

 

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :