LE DESSIN DE PRESSE A L’HONNEUR LORS DES PROCHAINES ASSISES DE TUNIS ! (en partenariat avec Cartooning for Peace)

Pour cette 2e édition des Assises de Tunis, nous ferons la part belle au dessin de presse avec plusieurs temps et expositions imaginés avec le réseau Cartooning for peace.

Nous aurons notamment la chance de compter sur la présence des dessinateurs Willis from Tunis, Needall, DLog, Belkhamsa, Omrane, qui participeront à des rencontres chaque jour de la programmation par le biais des dessins qu’ils réaliseront en direct et que vous pourrez découvrir sur nos écrans.

Belkhamsa (Tunisie), membre de Cartooning for Peace

Peintre, illustrateur, caricaturiste et scénographe depuis 1973, Belkhamsa a exposé dans plusieurs galeries nationales et internationales des oeuvres à caractère surréaliste et des dessins d’humour. Caricaturiste titulaire au sein du journal La Presse de Tunisie depuis 1968 ainsi que sur divers autres journaux et magazines, il illustre des livres pour enfants et réalise des bandes dessinées dans la revue Kaous Kouzah et sur La Presse.

Affichiste et scénographe de nombreuses pièces de la troupe de théâtre de la ville de Tunis, il a également travaillé sur des Story-Boards de films publicitaires, de spectacles de rues et de festivals.

Belkhamsa a participé à plusieurs conférences-débats sur les thèmes de la liberté d’expression et sur la « révolution » de janvier 2011.

Source : https://www.cartooningforpeace.org/dessinateurs/belkhamsa/

 

Dlog (Tunisie), membre de Cartooning for Peace

Nadia Dhab, alias Dlog, est une illustratrice et dessinatrice franco-tunisienne. Née en 1970 à Paris, elle est passionnée par le dessin depuis l’enfance et a obtenu son diplôme à l’école des beaux-arts de Tunis (ITAAUT). Après des études en communication, puis en arts et design graphique, elle travaille un temps dans le secteur du cinéma en Tunisie. Elle décide ensuite de s’installer à son compte en tant que designer graphique freelance et directrice artistique. La révolution de 2011 en Tunisie l’inspire et elle renoue avec le dessin et l’illustration. Elle participe à des expositions collectives depuis 2011. Elle est co-fondatrice de l’ONG tunisienne ATIDE (Association Tunisienne pour l’Intégrité et la Démocratie des Élections), fondée en 2011. Dlog est membre de Cartoon Movement.

Source : https://www.cartooningforpeace.org/dessinateurs/dlog/

 

Needall (Tunisie)

Lorsque la révolution éclate en Tunisie, le 14 janvier 2011, Nidhal Ghariani ex-informaticien décide davantage de se tourner vers le dessin. Il prend alors le pseudonyme de Needall (prononcé à l’anglaise) « par rapport au sentiment qu’on a eu après le 14, l’envie de tout posséder, de conquérir cette liberté d’expression et cette liberté de penser »

Il est l’un des fondateurs de la première BD pour adultes tunisienne au titre évocateur de Lab 619… Lab pour laboratoire évidemment et 619, les chiffres du code barre tunisien. Lab 619 met le doigt et l’accent sur les maux qui nous accablent sans aucun tabou, y compris l’homosexualité.

 

Omrane (Tunisie), membre de Cartooning for Peace

Caricaturiste politique, Tawfiq Omrane (alias Omrane-Cartoons) s’est fait connaître à partir des années 80 par ses dessins de presse dans la presse libre (Le Phare, Almostaqbel, Alwehda, Arraï…), avant de se retirer sous le régime de Ben Ali pour exercer le métier de Graphic Designer.

Sa chouette, cousine de Minerve, n’a repris son envol qu’à la tombée de la dictature le soir d’un 14 janvier 2011, et ce, en collaborant avec les journaux Sawt Echaâb, Aljomhourya, les sites web Radio Kalima, Radio Express Fm (Tunisie) ainsi que le journal CQFD et le site web The Dissident (France).

Il a reçu deux récompenses : le Prix Academia de la caricature en Tunisie en 2014 ainsi que le Prix de la création Média & Culture/section caricature en Tunisie en 2018.

Source : https://www.cartooningforpeace.org/dessinateurs/omrane/

 

Willis from Tunis (Tunisie), membre de Cartooning for Peace

Willis from Tunis est né jeudi 13 janvier 2011, durant le discours du président déchu tunisien, Ben Ali, qui promettait, entre autres, la liberté d’expression. Au départ, cette chronique graphique du chat était le moyen de partager avec l’entourage direct de l’auteur, sur les réseaux sociaux, son ressenti vis-à-vis de la situation historique que les Tunisiens vivaient. Sur le ton de l’humour grinçant, le matou chroniquait l’actualité au jour le jour. D’une vingtaine d’amis sur Facebook, Willis from Tunis est suivi par plus de 53 000 personnes aujourd’hui.

Nadia Khiari, dite Willis from Tunis, enseignante en arts plastiques, peintre et dessinatrice, a publié plusieurs recueils des chroniques de la révolution et publie ses dessins dans Siné Mensuel, Courrier International, etc.

Elle a reçu le Prix Honoré Daumier (lors de la deuxième rencontre de Cartooning for Peace à Caen en 2012), les insignes de Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège en 2013, le prix international de la satire politique à Forte dei Marmi (octobre 2014), le Prix Agora Med du Dialogue Interculturel Méditérranéen (Italie, juin 2015), le prix « Couilles au cul » lors du festival Off off Off d’Angoulême (janvier 2016), le Prix des dessinateurs sur le thème « Vive les Femmes » lors du Festival Traits d’Humour (Saint Jean Cap Ferrat, octobre 2017) ainsi que le Prix Sokol (Musée de la caricature de Krems, Autriche, sept. 2018).

Source : https://www.cartooningforpeace.org/dessinateurs/willis-from-tunis/