L’UNESCO, partenaire des Assises Internationales du Journalisme de Tunis

L’UNESCO cherche à instaurer la paix par la coopération internationale en matière d’éducation, de science, de culture et de communication et information. En tant que seule agence des Nations Unies avec un mandat spécifique de promouvoir la liberté d’expression et la liberté de la presse, l’UNESCO vise à favoriser la mise en place de médias libres, indépendants et pluralistes sous formes imprimées, diffusées ou en ligne. Ainsi, le développement des médias contribue au renforcement de la paix, du développement durable, des droits de l’homme et de la lutte contre la pauvreté. L’UNESCO favorise l’accès à l’information et au savoir, la sécurité des journalistes, et le journalisme indépendant fondé sur l’éthique, les normes professionnelles et les principes d’autorégulation.

Tous les ans, l’UNESCO et ses partenaires commémorent la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information (EMI), réunissant des acteurs clés de différentes disciplines pour examiner et reconnaître les progrès accomplis dans ce domaine. En tenant compte que les 1ers Assises Internationales du Journalisme de Tunis mettront l’accent, entre autres, sur l’importance de renforcer l’EMI, l’UNESCO contribue aussi à cet évènement pour célébrer la Semaine mondiale de l’EMI dans la région des États arabes.

L’UNESCO considère comme prioritaire de travailler avec et pour les jeunes dans l’ensemble de ses programmes, et s’engage à les autonomiser et à les aider à travailler ensemble pour encourager l’innovation et les changements sociaux, et pour participer pleinement au développement de leurs sociétés.   En ligne avec cette vision, le soutien de l’UNESCO aux Assises Internationales du Journalisme de Tunis a lieu dans le cadre du projet « Réseaux de la Jeunesse Méditerranéenne » (NET-MED Youth), financé par l’Union européenne, et du projet      « Prévention de l’extrémisme violent par l’autonomisation des jeunes en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie », lancé par l’UNESCO en collaboration avec le Centre des Nations Unies pour la lutte contre le Terrorisme (UNCCT) et cofinancé par le gouvernement de Canada.

Plus d’information sur www.unesco.org