Intervention de La Barbe

 

Le Groupe d’Action Féministe La Barbe est intervenu pendant l’atelier-débat sur la création d’une instance de déontologie, voici la retranscription de leur prise de parole.

 

Intervention La Barbe

Déféminisons!

Messieurs,

Ayant d’abord félicité l’organisteur de ce colloque pour sa formidable idée d’y inviter 91% d’hommes, la Barbe se sent naturellement conviée à applaudir chaque acteur de cette journée pour sa contribution au maintien du journalisme sous férule masculine.

Votre sagacité nous donne espoir d’enrayer l’effondrement social de la profession : les hommes n’y sont plus que 42% des CDD, 47% des pigistes et 57% des CDI, 63% des chefs de service, 67% des redac-chef et 73% des directeurs/trices de rédaction – et ces proportions incongrues ne cessent de diminuer.

N’avons-nous pas eu récemment affaire à une rébellion femelle chez le respectable quotidien « Les Echos »? Il est temps de donner la garde!

Merci Michel, Gilles Emmanuel, Maurice, Louis, Charles-Henri, Laurent, Jean, Christian, d’oeuvrer pour que les revenus des hommes journalistes soient 15,5% supérieurs à ceux des femmes, contre seulement 14% en 2010. Nous retrouvons là le bon sens de l’Histoire! Merci Marcel, Emmanuel, André et Loïc de témoigner pour la survie des journalistes mâles. L’information appelle du poil dans la plume et du muscle dans le crâne! Merci Philippe, Sébastien, Pierre et Florian, d’apporter votre soutien poilitique à messieurs vos fidèles chroniqueurs. Commenter l’actualité nécessite des générations d’expérience!

Hardi! Hommes journalistes!

Que la profession se rassemble autour d’une déontologie par et pour les hommes, et que l’Histoire de l’humanité soit toujours dite par qui de droit!

 

L’écart de salaire entre hommes et femmes journalistes est de : 8% à la radio ;  15, 6% dans la production et les agences de presse audiovisuelles ; 20% à la télévision. (Source :  Observatoire des métiers de la presse)

 

La Barbe.

 

www.labarbelabarbe.org