Les Français et les médias : entre confiance et défiance

 

 

Il y a dix ans, en 2007, face à la défiance affichée des Français envers les médias, une poignée de journalistes créaient les Assises du Journalisme et de l’Information. L’objectif : tenter de retrouver leur confiance. 

« Nous sommes humains donc faillibles », expliquait alors Jérôme Bouvier, secrétaire général des Assises. « Nous devons montrer que notre métier, ce n’est pas la vérité absolue, c’est simplement un soucis d’honnêteté et notre métier c’est justement, dans cette masse d’informations qui nous parviennent du monde entier à tout moment, de faire le tri, de vérifier les informations. Et on essaie de dire ce qui nous apparaît le plus sérieux possible ». 

Dix ans plus tard, force est de constater que ces journalistes ne parviennent pas à inverser cette tendance : en 2017, 67% des Français sont convaincus du fait que les journalistes sont sous la coupe des politiques, 58% sous pressions de lobbys financiers.

 

Retour, avec l’INA, sur les relations tumultueuses entre les Français et les journalistes.