Quelle place pour les femmes dans les médias ?

Depuis 1995 et les premiers rapports mesurant précisément la place des femmes dans les médias, le constat est toujours le même :

A la radio, à la télévision, dans les colonnes de nos journaux, les femmes sont encore largement sous-représentées. Quand on allume sa télévision, une personne sur trois seulement est une femme, la plupart du temps, elle est interviewée en tant que simple témoin. Les femmes ne représentent en effet que moins de 20% des « experts ». C’est encore pire à la radio (17%), et dans la presse écrite (15%).

 

femmes et mdiasLe phénomène ne concerne pas que la France, il est devenu un enjeu majeur de la lutte contre les inégalités femmes-hommes dans l’ensemble des pays industrialisés.
Pourquoi est-il si important d’accorder aux femmes un juste traitement dans les médias ? Quelle est la responsabilité réelle des médias dans la perpétuation de cette vision tronquée de notre société ? Quelles solutions peuvent-être envisagées ?
Quotas imposés aux rédactions ? Média-training à destination des femmes expertes ? Emissions, suppléments, entièrement dédiées aux femmes ?
Quand la France se tourne vers une politique « à la suédoise », avec des objectifs chiffrés fixés aux rédactions audiovisuelles par le CSA, les pays anglo-saxons préfèrent eux encourager les femmes et leur offrir des clés pour s’imposer. Pour quelles résistances, et quels résultats ?
Réécouter l’intégralité de la rencontre : 
 
 
 Animé par Ségolène Hanotaux, journaliste-réalisatrice indépendante, coporte-parole du collectif de femmes journalistes « Prenons la Une ».
Avec Ruth Elkrief, journaliste et editorialiste BFM TV ; Thierry Thuillier, directeur des programmes de France 2 ; Donna Taberer, BBC Academy ; Annette Young, journaliste et animatrice de The 51 Percent sur France 24 ; Marlène Coullomb-Gully, professeure en Sciences de l’information et de la communication – Toulouse II ; Dominique Fackler, responsable Ina Stat. 
 
Grand Débat public – Samedi 18 octobre 2014 à l’Arsenal de Metz.
 
Avec le collectif Prenons la Une
 
 
Le compte-rendu des étudiants de l’Obsweb : 
 
Pour aller plus loin : 
 

 

 

 

 

 

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :