Retour sur la couverture médiatique des pilules de 3è et 4è génération.

Les journalistes ont-il été trop alarmistes ? En a-t-on trop fait ? La médiatisation des risques liés aux pilules contraceptives a fait l’actualité de ce début d’année 2013. Retour sur la couverture médiatique de cette actualité scientifique par les journalistes de santé et ses conséquences.

 

Au cours des dernières décennies les domaines couverts par les médias 

d’actualité se sont sans cesse élargis multipliant les sujets à forte complexité 

notamment scientifique. Traiter de la complexité dans des domaines comme 

ceux de la santé, de la procréation assistée, du réchauffement climatique, etc. 

pose des questions particulières en matière de pratique professionnelle pour 

les journalistes. C’est sur ces questions que va travailler cet atelier en partant 

de l’information sur les risques liés aux pilules contraceptives de 3ème et 4ème 

générations.

pilule2

Le battage médiatique autour des risques induits par les pilules de 3ème et 4ème génération a-t-il été positif ? Cette médiatisation a sans doute permis une meilleure circulation de l’information sur ces pilules et aussi l’accélération d’une prescription plus avisée. Le bruit médiatique a-t-il aussi permis d’assainir le marché du médicament et contrer les argumentaires marketing musclés des laboratoires pharmaceutiques. Les conflits d’intérêts qui ralentissent parfois l’information ont-ils été efficacement dépassés dans cette affaire de santé publique ? 

 

Avec Les Entretiens de l’information, le riche plateau de cet atelier va permettre de comprendre un peu mieux l’emballement médiatique et ses conséquences pour les patientes. C’est avant tout la fabrique de l’information scientifique qui est questionnée. 

 

Animé par ANNE BRUCY, journaliste avec EMMANUELLE SIMON, ingénieure de recherche, docteur en Anthrpologie à l’université de Lorraine. 

 

Avec MIREILLE BECCHIO, professeure de médecine ; JEAN-YVES NAU, journaliste et docteur en médecine, chroniqueur Slate.fr ; SYLVESTRE HUET, journaliste à Libération ; MARIE-PIERRE MARTINET, secrétaire générale du Planning Familial ; DANIELLE MESSAGER, journaliste santé à France Inter ; Isabelle YOLDJIAN, chef du pôle « Endocrinologie, gynécologie, urologie » à la direction des médicaments de l’ANSM ; ELISABETH ZINGG, journaliste santé à l’AFP. 

 Mardi Théatre 0008