Les médias francophones face à la révolution numérique

Quelle est la situation des journalistes et des médias francophones face à la révolution numérique ? Des journalistes venus du Burkina Faso et de Côte d’Ivoire mais aussi d’Algérie et du Québec se retrouvent aux Assises pour discuter des nouveaux défis qui redéfinissent le profil du journaliste. Comment dépasser les blocages et stimuler les avancées ou expérimentations prometteuses ? La francophonie voit cohabiter, rassemble et unit une multitude de cultures autour de valeurs communes. Parmi elles, l’accès à l’information. 

 

Réécoutez la rencontre en audio

 

 

 francophonie

« La langue est la matière première du journaliste. Dans les pays du Sud, en dépit de tout, les journalistes font honneur à leur profession en osant aller à l’encontre du discours dominant avec audace et créativité. Le numérique est une chance pour l’initiative journalistique des pays francophones émergents. De l’autre côté, en matière de liberté de la presse, de déontologie et d’éthique journalistiques, les médias et les organes de presse des démocraties francophones les plus avancées ne sont pas exemptes de critiques. Cela dit, la Francophonie des médias existe bel et bien. C’est un espace qui n’attend qu’à exister à condition de lui offrir un projet mobilisateur. L’information en est un. Il est probablement le projet le plus stimulant qui soit. Il convient de l’incarner, de lui donner vie, de le porter et le transporter. » Jean Guion

 

NordsudCet atelier professionnel a pour objectif de faire le point sur la situation des médias dans les pays de la francophonie, de l’Afrique jusqu’au Québec. Quelles sont les nouveaux défis de la formation des futurs journalistes dans ces pays ? L’émergence de « nouveaux journalistes » dans certains contextes où l’information circule difficilement redéfinit le profil du journaliste. Quels sont les problèmes éthiques et déontologiques que la « révolution numérique » pose aux professionnels ? Le questionnement sur les pratiques et leurs évolutions visibles ou prévisibles est au centre de ce débat. Comment le métier de journaliste évolue-t-il dans les pays déjà fragilisés par la précarité économique et les atteintes à la liberté des médias ? 

 

L’atelier sera introduit par Jean Guion, président de l’Alliance Francophone Internationale et animé par Jean Kouchner, secrétaire général international de l’UPF (Union de la presse francophone). 

 

Intervenants

Laurence Benhamou, journaliste médias à l’AFP (France)

– Abderrahmane Semmar, journaliste (Algérie)

Iterre Some, directeur de la publication de Médias Mag (Burkina Faso) 

Karim Wallydirecteur de la rédaction de Nord-Sud Quotidien (Côte d’Ivoire)

Thierry Watine, rédacteur en chef des Cahiers du journalisme (Québec) 

Olivier Zegna-Rata, co-fondateur d’Afrik.com

 

L’atelier « Les médias francophones face à la révolution numérique » se tiendra le mercredi 6 novembre 2013 à l’Arsenal de Metz. 

Retrouvez toute la programmation des Assises à cette adresse. 

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :