Les nominés 2012

Comme chaque année, les Assises Internationales du Journalisme vont décerner trois prix. Deux récompenseront les meilleurs ouvrages éclairant la pratique du métier, l’un en catégorie « Journaliste », l’autre en catégorie « Chercheur ». Pour renforcer cette approche pluridisciplinaire chère à l’esprit des Assises, nous avons choisi cette année de confier la présidence du Jury à Géraldine Muhlmann, une femme qui a su conjuguer carrière universitaire et carrière journalistique.

Un troisième prix, celui du Jury Etudiant, réunissant deux élèves de chacune des 13 écoles reconnues par la profession, récompensera le meilleur article ou documentaire paru cette année sur l’exercice du journalisme. Voici les nominés 2012.

 

Les Nominés 2012

Catégorie « Journalistes »

 

David Dufresne

Tarnac, magasin général

Mais que s’est-il passé à Tarnac ? Julien Coupat et ses amis arrêtés par la DCRI, ont-ils vraiment sabotés des lignes TGV en 2008 ? Au-delà d’une enquête journalistique sur « l’affaire Tarnac », David Dufresne choisit aussi de révéler dans ce livre les dessous de sa propre enquête : comment il trouve ses sources, les raisons pour lesquelles, parfois loin d’être désintéressées, celles-ci acceptent de parler, et livre ses propres doutes sur les pratiques de l’enquête journalistique à la française, – le « off », le « copinage », etc. Une enquête minutieuse mais aussi le témoignage d’un journaliste faisant l’expérience du désenchantement. (Calmann-Lévy)

 

 

 

 

 

 

 

Eric Fottorino

Mon tour du Monde

« 25 ans de ma vie je me suis levé tôt pour faire et refaire Le Monde, tâche de petit dieu stylo à la main et joie au cœur ». L’ancien directeur du quotidien du soir, limogé en 2010, nous livre sous forme d’un carnet de reportage un véritable testament de son parcours de journaliste idéaliste et globe-trotter. Avant de présenter «  sa » version de son éviction douloureuse. Sans omettre de pointer du doigt les pressions politiques dont il fut la cible, le tout avec amertume assumée. (Gallimard)

 

 

 

 

 

 

Hélène Pilichowski

Sarkozy et la presse, histoire d’un désamour

Autrefois homme providentiel, Nicolas Sarkozy avait su mieux que personne se mettre tous les journalistes de France dans la poche. Volontiers cabotin, adepte du tutoiement, celui qui ne cessa de jouer sur l’affectif pour mieux séduire la presse a fini par se faire étriller sur la fin de son quinquennat. « L’usurpateur, l’hyper-président, le bling-bling, le raciste, le flic, le fou, l’inconstant… » … Un revirement brutal et inédit dans l’histoire contemporaine médiatique qui fut vécu par l’ancien Président comme un véritable désamour. Un acharnement exagéré ? (JC Lattès).

 

 

 

 

 

 

Jean Quatremer

Sexe, mensonges et médias

Mettre fin à la presse de connivence, cesser cette spécificité si française, où pouvoirs médiatiques et politiques avancent en secret main dans la main, partagent parfois le même lit, et où les journalistes choisissent de taire la vie privée de nos gouvernants, au détriment du devoir d’informer. Dans ce livre polémique, Jean Quatremer voit dans l’affaire DSK un tournant : si les médias classiques veulent survivre, explique-t-il, le dit doit désormais être la règle et le non-dit l’exception. (Plon)

 

 

 

 

 
Jean Stern

Les patrons de la presse nationale, tous mauvais

 « Machine à décerveler, moutonnière, banale, égocentrique » la presse parisienne qui a perdu des millions de lecteurs depuis 20 ans? 20 ans c’est le temps qu’il a fallu au CAC 40 pour s’emparer de la plupart des journaux, du Monde à Libération, des Inrockuptibles aux Échos. Les industriels du luxe, de l’armement ou de la communication se sont offert des journaux réduits selon Jean Stern à n’être plus que voix de leurs maîtres. Ce livre pamphlet est le coup de gueule de la sélection, le cri de colère d’un ancien de Libé et La Tribune. (La Fabrique Editions)

 

Catégorie « Chercheur »

Denis Ruellan

Nous, journalistes. Déontologie et identité.

Pourquoi les journalistes, depuis leurs premiers efforts pour organiser la déontologie de la profession il y a 130 ans, tiennent-ils des discours récurrents sur la nécessité de créer un tribunal d’honneur, un ordre professionnel, ou encore un conseil de presse, sans cependant jamais dépasser le stade du vœu pieu ? Par un retour détaillé sur l’histoire de la profession, ses luttes, ses victoires, et ses tentatives avortées, Denis Ruellan montre que les discours déontologiques sont une composante structurelle du métier de journaliste et contribuent à définir son identité. (PUG)

 

 

 

David Dufresne

Tarnac, magasin général

Mais que s’est-il passé à Tarnac ? Julien Coupat et ses amis arrêtés par la DCRI, ont-ils vraiment sabotés des lignes TGV en 2008 ? Au-delà d’une enquête journalistique sur « l’affaire Tarnac », David Dufresne choisit aussi de révéler dans ce livre les dessous de sa propre enquête : comment il trouve ses sources, les raisons pour lesquelles, parfois loin d’être désintéressées, celles-ci acceptent de parler, et livre ses propres doutes sur les pratiques de l’enquête journalistique à la française, – le « off », le « copinage », etc. Une enquête minutieuse mais aussi le témoignage d’un journaliste faisant l’expérience du désenchantement. (Calmann-Lévy)

 

 

Sous la direction de Dominique Kalifa, Philippe Régnier, Marie-Eve Thérenty et Alain Vaillant

La Civilisation du Journal

Voilà un ouvrage encyclopédique, une histoire de toute la presse et de tous les types de périodiques publiés dans la France du XIXe siècle. Cette entreprise collective offre une approche pluridisciplinaire où les problématiques issues de l’histoire sociale, culturelle et littéraire se fécondent mutuellement. (Nouveau Monde Editions)

 

 

 

 

 

Rémy Le Champion, ouvrage collectif

Journalisme 2.0, nouvelles formes journalistiques, nouvelles compétences

Ce travail collectif associe journalistes et universitaires dans un jeu de regards croisés sur les nouvelles formes de journalisme. Journalisme pluri-média, développement du live, web-doc, réseaux sociaux, datanews, information participative …tous les enjeux actuels sont posés et décryptés sous la plume d’experts qui partagent au fond tous la même interrogation : quel journalisme pour demain? (La Documentation Française)

 

 

 

  

Catégorie « Enquête et reportage »
(Jury Etudiant)

– Emmanuelle Anizon et Richard Sénéjoux
« Les journalistes d’investigation à la une »
Télérama (05/03/2012)

– Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts
« De la BFMisation de la télévision »
Libération du 18/05/2012

Emilie Gavoille et Hélène Marzolf
« Informer en Syrie, entre ruse et danger de mort »
Télérama 08/08/2012

– Renaud Lambert
« Les économistes à gages sur la sellette »
Le Monde Diplomatique, mars 2012

 

– Florent Maurin
« Théorie du flow et webdocumentaires »
The Pixel Hunt, juin 2012

 

– Arnaud Hudelot

Tahiti Pacifique Magazine

Grand Angle Productions, décembre 2011

 

Rendez vous à Poitiers ou sur @LesAssises mercredi 3 octobre prochain pour connaître les noms des lauréats 2012 !!