Nominés catégorie journaliste et chercheur

Catégorie journaliste

 

atonencorebesoindesjournalistes.jpg

  

A-t-on encore besoin des journalistes ? Manifeste pour un « journalisme augmenté » d’Eric Scherer (PUF)

S’il continue sur le mode « business as usual », le journalisme va vite devenir inutile et hors sujet. Il lui faut réinventer sa mission, sa fonction et sa place dans le nouvel écosystème de l’information partagée. La création de contenus par le public est devenue phénoménale. Face à cette réalité, les journalistes doivent pratiquer un journalisme de filtrage pertinent, enrichi de l’audience, des nouvelles technologies… Un « journalisme augmenté » !              

 

 

 

   copie_conforme.jpg

Copie conforme. Pourquoi les médias disent-ils tous la même chose ? d’Hervé Brusini (Seuil)

Ils disent tous la même chose ! Qu’il s’agisse des radios, de la presse écrite, des télévisions, l’accusation va grandissant. Simple impression ou redoutable réalité ? Depuis les années 1950, l’art de produire de la similitude dans le choix et le traitement des nouvelles s’est bel et bien généralisé. Or, la copie conforme menace notre démocratie, ébranlant un de ses piliers, en produisant une parole toujours plus douce et univoque.      

 

 

    

explosion_ramonet.jpg

 

L’Explosion du journalisme. Des médias de masse à la masse de médias d’Ignacio Ramonet (Galilée)

Cet essai propose une anatomie de l’explosion de la presse écrite à l’heure où l’ensemble de l’écosystème médiatique est dynamité par la révolution numérique et le développement des réseaux sociaux. Certains envisagent même un « journalisme sans journalistes » pour garantir une information libre et indépendante. Mais le passage de l’ère des médias de masse à celle de la masse des médias ne se fait pas sans dégâts. Le journalisme survivra-t-il ? 
 

 

   

 

Catégorie chercheur

 cardon_couv_dmocratie_internet.jpg

La démocratie Internet. Promesses et limites de Dominique Cardon (Seuil-La République des idées)

Disparition de l’espace privé, incitation à la diffamation, menaces sur l’avenir de la presse : dans de nombreux débats, Internet fait figure de coupable. Mais, bien plus qu’un média de communication et d’information, Internet est une forme politique à part entière. Il élargit formidablement l’espace public et transforme la nature même de la démocratie. Avant de la célébrer ou de la dénigrer, il faut penser la révolution numérique.

 

 

 

mdias__classes_poplaires.jpg

 

Médias et classes populaires. Les usages ordinaires des information de Vincent Goulet (INA Editions)

Finalement, à quoi servent les informations ? L’auteur a mené une enquête auprès des habitants d’un grand ensemble HLM de la banlieue bordelaise. A travers observations et entretiens, il dresse le portrait des rapports intimes que les gens des milieux populaires tissent avec les informations. Une approche originale de l’influence des informations médiatiques : comprendre non pas ce que font les médias sur leur public, mais ce que ces publics en font.
 

 

 

 

subjectivite_journalistique.jpg

 

La subjectivité journalistique, sous la direction de Cyril Lemieux (Editions EHESS)

Les journalistes disposent-ils de marges de manœuvre face à leur hiérarchie, aux contraintes économiques qui encadrent leur activité, aux stratégies de communication que développent leurs sources ? Sociologues, politistes et historiens apportent une réponse inattendue. Ils proposent une façon nouvelle de penser le rôle de l’inventivité personnelle et du libre arbitre dans le travail des journalistes.

 

 

 

 

respublica-journalismefeminin couv.jpg

 

 Le journalisme au féminin. Assignations, inventions, stratégies. Sous la direction de Béatrice Damian-Gaillard, Cégolène Frisque et Eugénie Saitta (PUR)

En France, la profession de journaliste, massivement masculine jusqu’aux années 1960-1970, s’est progressivement féminisée. Cet ouvrage questionne ce processus de féminisation en Europe et interroge les rapports de genre dans le fonctionnement des rédactions et le traitement de l’information. Il pose la question de l’existence et des contours éventuels d’un journalisme « au féminin ».
 

 

 

couv-journalistes engages.jpg

 

Journalistes engagés de Sandrine Lévêque et Denis Ruellan (PUR)

Cet ouvrage explore les relations entre le journalisme et l’engagement. Séculaires, fondatrices de l’identité professionnelle, ces relations sont évaluées au regard des trajectoires entrecroisées, laborieuses et politiques, des individus. Il s’agit de saisir comment des acteurs, investis à la fois dans l’action et dans une carrière, organisent leurs rôles et leurs investissements, et les rendent cohérents.