Mercredi 21 mai : Le journalisme aux USA


Selon l’American Journalist Survey, les Etats-Unis comptaient en 2002 un peu plus de 170 000 journalistes permanents, dont la majeure partie travaillait pour la presse écrite. C’est pourtant ce secteur qui enregistre des pertes importantes d’effectifs depuis une dizaine d’années, alors même que le secteur télévisuel continue de croître régulièrement. Cette tendance à la baisse des effectifs de la presse écrite s’est d’ailleurs fortement accélérée, puisque 9 500 postes ont été supprimés en 2005 et 18 000 en 2006.Cette étude nous donne par ailleurs des données assez précises concernant le profil sociologique des journalistes américains. Leur âge moyen est désormais de 41 ans ; seulement un tiers sont des femmes, bien qu’elles soient 54,2% parmi les journalistes ayant moins de cinq ans d’expérience ; quant aux journalistes dits "de couleurs", ils ne représentent que 9,5% de cette catégorie, alors que les personnes "de couleurs" constituent le tiers de la population américaine. Le niveau de qualification des journalistes est en augmentation. Le niveau de la licence (Bachelor’s degree, soit 4 années d’études supérieures) est devenu le minimum requis pour être engagé comme journaliste permanent. En 2002, 89,3% des journalistes étaient diplômés et parmi ceux-ci, la moitié était titulaire d’un diplôme spécialisé en journalisme ou en communication. Le salaire moyen d’un journaliste est de 43 588 $ par an, soit 12 000 $ de plus par an qu’en 1991. Enfin, concernant leur affiliation partisane, de moins en moins de journalistes se reconnaissent comme "démocrates" : ils ne sont plus que 37% à afficher leur préférence pour ce parti, contre 44% en 1992. 18,6% s’affichent comme "républicains" contre 16,3% en 1992, 33,5% se disent "indépendants" et 10,5% se situent "ailleurs".

En partenariat avec le Master de Journalisme de Sciences Po et RSF

Intervenants :

Kimberly Johnson et Etienne LeenhardtKimberly JOHNSON – freelance (USA Today)
Craig LAMAY – Professeur à la Medill School of Journalism (Northwestern University, Chicago)
Bob DROGIN – LA Times
Adam NOSSITER – New York Times
Ken DILANIAN – USA Today
Bill WEIR – ABC
Joe A STEPHENS – Washington Post
Ben CRAIR – Factchecker de The New Republic

Animation : Etienne LEENHARDT – Dir. Adjoint de la rédaction de l’information France 2, ex-correspondant à Washington

Avec la participation de : Bernard VOLKER – chef du service de politique étrangère de TF1, directeur-adjoint de l’Ecole de journalisme de Science Po

A lire : La bio des invités
A lire : Bref aperçu du journalisme aux USA

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :