La Maison des Journalistes

Le premier rôle de l’association est de « reconnaître » ces journalistes nouvellement arrivés en France dans l’anonymat et l’indifférence la plus totale. La MDJ devient alors un premier point de repère, un endroit où ils peuvent être entendus. Les journalistes y sont accueillis dans cette période particulièrement angoissante, où ils doivent, contraints et forcés, renoncer à leur travail d’information.

Installée sur 3 niveaux dans une ancienne usine de brosses mise à disposition par la Ville de Paris, la MDJ dispose de 14 chambres dont 2 sont aménagées pour les confrères victimes de traumatismes physiques lourds.

La MDJ est un lieu de vie, d’écoute et de rencontre. Ici, le résident côtoie des femmes et des hommes dont les origines, la langue, les opinions politiques et religieuses sont différentes, mais tous, au-delà de leurs pratiques parfois très diverses du métier, ont l’expérience commune des répressions et de l’exil.

Site internet : http://www.maisondesjournalistes.org/