« A quoi sert un journaliste ? »

La liste est longue des questions qui se posent à notre métier. Pas facile d’y répondre. Pas facile d’avancer quand personne ne peut être sûr de ce que sera le journalisme dans 10 ans !
Mais au moins pouvons nous commencer par en parler. Prendre le temps de débattre.

A l’occasion des deuxièmes Assises Internationales du Journalisme qui se sont tenues à Lille en mai 2008, plusieurs personnalité des médias ont essayé de répondre à la question en prenant la plume.

Vous aussi, PARTICIPEZ AU DEBAT en déposant un commentaire dans l’espace réservé en bas de chaque page et dites-nous, selon vous: A QUOI SERT UN JOURNALISTE ?

Hervé Bourges
Hervé Bourges, Président de l’Union internationale de la presse francophone et Président de l’Ecole supérieure de journalisme

… A résister aux contraintes temporelles dictées par les nouveaux médias.
Il faut prendre la mesure des effets désastreux de la nouvelle temporalité instaurée par les nouveaux médias sur la pratique de la communication. J’ai déjà eu l’occasion de décliner ces effets. Je les rappelle : rapidité, caducité, brièveté. La déontologie des journalistes passe aujourd’hui par un acte de résistance délibéré contre ces contraintes temporelles…

Lire la suite

Rony Brauman Rony Brauman, Ancien président de Médecins sans frontières

A quoi servent les journalistes ? Mais à nous informer, bien sur. Une telle évidence ne semble plus aller de soi, tant se mêlent dans une indistinction croissante information et communication. Je n’attends pas d’un article qu’il m’aide à sélectionner les « bonnes » et les « mauvaises » causes, ni d’un journal qu’il me dise quand m’émouvoir ou à quel sujet m’indigner. Certes, une rédaction opère des choix  en matière de hiérarchie de l’information…

Lire la suite

Philippe Bilger  Philippe Bilger, Avocat Général près de la cour d’appel de Paris

Le journalisme, célébré comme contre –pouvoir ou quatrième pouvoir, fait aussi l’objet, et en même temps, depuis plusieurs années, d’une suspicion aussi bien éthique que technique. Au point qu’on en oublie presque le rôle irremplaçable du journaliste en démocratie.
Celui-ci, qui n’est pas un historien ni un policier ni un juge, partage pourtant avec eux l’exigence de vérité mais a la charge de la satisfaire par des voies qui sont spécifiques. Trop souvent tenté par des aventures intellectuelles…

Lire la suite

Anne Brucy Anne Brucy, Directrice régionale France 3 Nord Pas-de-Calais Picardie

Toute la réponse est dans la question. Faute de quoi il n’y a plus de journalisme et encore moins de journalistes.À quoi sert un journaliste à l’heure où le tsunami est relayé par les vidéos amateurs ?À quoi sert un journaliste quand l’info se trouve en permanence et à profusion sur Internet et déjà sur les téléphones portables envoyée automatiquement.
La question se pose depuis peu et cela tombe bien, ET pour les citoyens, ET pour les journalistes…

Lire la suite

Hervé Brusini Hervé Brusini, Directeur délégué à l’information de France 3

N’y tenant plus, le journaliste s’était tourné vers son miroir. Et, c’est une bien triste mine qui apparut sous le nez de l’observateur ; son autoportrait semblait osciller entre neurasthénie et colère. Mu par quelque obscur souvenir d’enfance, il se mit à questionner son reflet : « Miroir ! Peux-tu me dire si je sers à quelque chose ? » A sa grande surprise, l’accessoire de la salle de bain lui répondit : « T’as vu ta tronche ? Ta déprime, tu l’affiches comme nul autre. Et voilà que tu te mets à te parler, seul, à haute voix…

Lire la suite

Ken Dilanian
Ken Dilanian, Reporter au quotidien USA Today

For me, that’s always been an easy question, and it starts with the aphorism attributed to Irish-American writer Finley Peter Dunne. He wrote that « the job of the newspaper is to comfort the afflicted and afflict the comfortable. » I also like Napoleon Bonaparte’s comment that « a journalist is a grumbler, a censurer, a giver of advice, a regent of sovereigns, a tutor of nations. » I grew up with Watergate, when the world’s most powerful leader was exposed as a criminal…

Lire la suite

Patrick Eveno
Patrick Eveno, Historien des médias

Quelle question saugrenue : tout le monde sait qu’un journaliste sert à cirer les pompes de ses chefs, de son patron, des publicitaires, des hommes politiques et des chefs d’entreprise. Ce qui lui permet au passage de gagner maigrement sa vie. S’il est un peu aigri de cette situation, il s’en satisfait parce qu’il ne saurait pas faire grand-chose d’autre dans la vie réelle et parce que la fréquentation des puissants lui donne quelque importance auprès de son entourage…

Lire la suite

Bruno Frappat Bruno Frappat, Président du groupe Bayard

« Nous sommes tous des journalistes ! » On pourrait croire, parfois, que les journalistes professionnels n’ont pas d’avenir. Qu’il vont se fondre dans la masse des citoyens devenus journalistes, cernés qu’ils sont par tout un chacun puisque ce chacun a son mot, son site, son blog à dire sur toute chose. Et ses infos à donner, à sa sauce Duras, « citoyenne », forcément « citoyenne »… « N’ayez pas peur ! », confrères. Tant qu’il y aura des nouvelles, il faudra des gens pour faire le tri…

Lire la suite

Alain Girard Alain Girard, Premier Secrétaire général du Syndicat national des journalistes

A quoi sert un journaliste ? Les réponses ne manquent pas : décrypter le monde ; informer le citoyen et lui permettre de se faire une opinion ; rechercher et dire les choses tues ; apporter un éclairage sur la conduite des politiques publiques et les conséquences des initiatives privées ; alerter la société sur les dangers qui la menacent et souligner les mouvements qui la font grandir… Ayant choisi d’y faire toute ma carrière, je m’arrêterai toutefois sur le rôle particulier de la presse « de proximité », et donc du journaliste « localier »…

Lire la suite

Jean Lebrun
Jean Lebrun, producteur de « Travaux publics » sur France Culture

Chaque journaliste est persuadé que les autres sont radicalement différents de lui. Pour ma part, je me suis même persuadé qu’ils naviguent à des années-lumière de mon vieux cargo du service public. Les entrepreneurs de presse les ont encapsulés dans des vastes media industrial centers : ils leur est demandé, comme aux traders, mais les primes en moins, de flairer les tendances dans le monde alors qu’ils ont le nez dans les écrans et jamais dehors. Parfois certains sortent…

Lire la suite

Robert Ménard
Robert Ménard, Secrétaire général de Reporters Sans Frontières

J’avoue ne m’être jamais posé la question. La réponse est évidente : à informer. Mais, comme disait le camarade Marx, l’idéologie dominante, autant dire les idées toutes faites, consiste à ne pas interroger ce qui relève justement de l’évidence.
Aussi, à y réfléchir un peu plus sérieusement, je répondrai qu’un journaliste, pour être utile, ne doit servir aucune cause et n’être au service de personne. Une sorte de définition en négatif…

Lire la suite

Patrick Roger Patrick Roger, Directeur de France Info

« Aussi vite informé qu’un journaliste ». L’ancien slogan de France Info des années 80 a été emporté par la bourrasque technologique. Internet et l’ensemble des récepteurs ont  bousculé le mode de transmission  de l’info.  « Plus vite informé qu’un journaliste » devient presque une réalité. La vitesse de diffusion affole parfois les rédactions.  Est-il légitime de s’inquiéter de cette évolution? Est-ce néfaste à notre profession ? Non. Car c’est précisément dans un tel contexte que le métier de journaliste fait sens…

Lire la suite

Jacques Saint-Cricq
Jacques Saint-Cricq, Président du conseil de surveillance de La Nouvelle République

Le journaliste : pédagogue de l’actualité.
En ce début de 21e siècle, alors que l’information irrigue notre société, grâce à la multiplication des outils de communication, on peut s’interroger sur l’avenir et le rôle du journaliste et même se demander s’il est toujours utile.
On  constate en effet qu’il existe entre les journalistes et les médias d’une part et d’autre part le grand public, un fossé qui se creuse, une incompréhension qui s’amplifie…

Lire la suite

Marco Santopadre Marco Santopadre, Directeur de Radio Città Aperta (Rome)

A che serve un giornalista ? Se rivolgiamo questa domanda ai giornalisti e agli operatori dell’informazione più in generale, la maggior parte risponderanno che serve “a raccontare la verità”. Lo stesso farebbero gli utenti del giornalismo, la cosiddetta gente comune. Io invece risponderei che il giornalismo serve a raccontare, o meglio a rappresentare la realtà a partire da un punto di vista parziale che deve però essere dichiarato a chi usufruisce dell’informazione…

Lire la suite

Mark Schapiro
Mark Schapiro, Directeur Editorial du Center for Investigative Reporting

Often I am asked, in courses and otherwise : « What’s the impact of your story(ies?)… Do they change laws/behavior/get people thrown in jail? » My response is something like this :
Such responses are when you’re lucky. Most of the time its hard to measure the precise result of a story…But, to consider the so-called « impact » of a story, just consider what it would be like, right now, not to know… whatever it is you’ve just learned… It has impact on your understanding of the world, on how power work…

Lire la suite

Karl Sivatte Karl Sivatte, Président de l’Union des Clubs de la presse de France et francophones

Si je réponds que le journaliste se doit d’informer, ça fera bizarre ? Avec la multiplication des émetteurs d’informations, le public fait des choix tant au niveau des télécommandes que des souris, objets difficiles à maîtriser.
Alors quel rôle pour les journalistes aujourd’hui ? Informer avec la plus grande objectivité que possible en s’appuyant fondamentalement sur la déontologie. On pourra évoquer la difficulté d’être acteur et citoyen du monde en évitant les pièges des postures…

Lire la suite