Réaction de l’Union syndicale des journalistes CFDT

 

Dans un communiqué datant du vendredi 3 octobre, l’Union syndicale des journalistes CFDT qui était présente à l’Elysée lors de l’ouverture des Etats généraux de la presse, a réagi face au discours officiel du président de la République.

Morceaux choisis :
 
Le président de la République, dans un discours solennel, a reconnu que l’information écrite a besoin de plus de crédibilité pour regagner des lecteurs. Pour l’Union syndicale des journalistes CFDT, cette crédibilité passe par la protection authentique des sources, la préservation des droits d’auteur, la reconnaissance juridique des équipes rédactionnelles et de l’indépendance des rédactions, en particulier celles de l’AFP et de l’audiovisuel public.

***

Sur la concentration des médias, à la différence du président de la République, l’Union syndicale des journalistes CFDT souligne que l’entrée de puissants groupes industriels et financiers au capital de La Tribune, du Monde, de Libération ou de Métro, loin d’entraîner un redressement, n’a fait qu’importer des problèmes de crédibilité de l’information, et dégrader les conditions de travail des salariés.

***


L’Union syndicale des journalistes CFDT, qui participera aux groupes de travail où elle sera invitée, restera vigilante. Elle fera valoir, dans un esprit inter catégoriel les intérêts de tous les salariés, au cœur d’une industrie des médias qui joue un rôle clé pour la croissance économique en France mais aussi pour la richesse et la diversité de la vie démocratique et culturelle. De cette attention portée à la crédibilité et la diversité de l’information dépendant directement des milliers d’emplois en France dans les industries de la connaissance, de l’expertise et de la culture.

 

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :