François d’’Orcival sur les Etats généraux


"Si les journalistes devaient organiser eux-mêmes les Etats généraux de la presse, ils l’auraient déjà fait !", s’exclame le Président du Syndicat Professionnel de la Presse Magazine et d’Opinion qui se dit, lui, très favorable à l’initiative lancée par Nicolas Sarkozy en mai dernier.
Selon François d’Orcival, l’organisation d’un tel événement par les pouvoirs publics devrait profiter aux journalistes et leur permettre par la suite de prendre la parole afin d’exprimer leurs besoins dans les différents domaines concernés. "Le rôle du Président de la République est celui de prendre des initiatives", explique-t-il. "S’il n’étais pas là pour prendre des impulsions, qui les prendrait ?"

{dailymotion}x6uhy5{/dailymotion}

François d’Orcival est également Président de l’association Presse et Pluralisme, sorte de "fondation pour la presse" qui devrait permettre aux lecteurs d’effectuer des dons en partie défiscalisés aux journaux de leur choix. Explications…

{dailymotion}x6ui36{/dailymotion}


Le site du SPPMO

Autres vidéos sur le même sujet
:
Edwy Plenel : "C’est aux journalistes d’organiser eux-mêmes leurs Etats généraux !"
Laurent Joffrin sur les Etats généraux de la presse
Jean-Pierre Tuquoi, président de la SRM : "Il faut sauvegarder l’indépendance…"
Christine Albanel : des Etats généraux "centrés sur la presse et l’économie de la presse"


A lire aussi sur le même sujet :


Dossier : Qu’attendre des Etats généraux de la presse ?


Nicolas Sarkozy : "Favoriser l’émergence de groupes de communication forts"

"Tranquillement, paisiblement", Mediapart fait le bilan
Mediapart et l’agence Vu lancent "Mediavu" : Cliquez, achetez, collectionnez…