Samuel Bollendorf : « A marche forcée »


{xtypo_rounded_right1} Samuel Bollendorf (Oeil Public) Samuel Bollendorf : "Transmettre des convictions politiques"


Lire l’interview…

{/xtypo_rounded_right1}

Dans moins de deux mois vont débuter les Jeux Olympiques de Pékin, et la situation de millions de chinois reste inchangée ; Droits de l’homme bafoués, problèmes écologiques majeurs entraînant une situation en terme de santé préoccupante. Dans les séries photographiques d’"A marche forcée", Samuel Bollendorf propose de découvrir l’envers du décor du miracle économique chinois.

Entre novembre 2005 et février 2008, Samuel Bollendorf a fait 10 voyages entre Paris et Pékin pour réaliser cette exposition et le livre qui en découle. "A marche forcée" est composée de 50 photographies enrichies pour chacune d’entre elles de textes écrits par Samuel Bollendorf. Il s’est immergé dans cette Chine qui d’un côté propose une face économiquement florissante et d’un autre des gens qui meurent de faim, de maladie grave mais qui par peur des représailles ne disent rien.
"Ce travail a été programmé, raconte Samuel, pour être prêt et visible par tous avant les Jeux Olympiques". Alors que le monde célèbre aujourd’hui le miracle de la Chine, c’est un autre regard bien plus terrorisant, réel, une enquête sur une Chine à marche forcée. Un véritable témoignage sur une économie mondiale qui s’emballe.

 S. BOLLENDORFF / L'OEIL PUBLIC
Les mineurs de la province de Shanxi – Hao Laowu, 20 ans de métier. "Ils disent que nous sommes les "héros de l’industrie chinoise" mais c’est notre sang et notre sueur qu’ils veulent." (S. BOLLENDORFF / L’OEIL PUBLIC)

S. BOLLENDORFF / L'OEIL PUBLIC
Les mineurs de la province de Shanxi – Xiu Yu Jun, mineur à Gujiao témoigne: "Du temps de Mao, en tant que mineur, nous étions des héros mais aujourd’hui nous ne sommes plus rien". (S. BOLLENDORFF / L’OEIL PUBLIC)

bollendorf_jouets_500.jpg
Madame Pao travaille comme ouvrière depuis 15 ans. Passé un certain âge, sans qualification, il est impossible de se faire embaucher, alors elle préfère rester dans cette usine pour un euro par jour. (S. BOLLENDORFF / L’OEIL PUBLIC)


L’exposition "A marche forcée" sera au Luxembourg (Abbaye de Neumunster, 28, rue Münster,
L-2160, Luxembourg) en juillet et août 2008 et en Argentine (Alianza
Francesca en Argentina (Avenida Cordoba 946 Buenos Aires) en août 2008.

Livre : A marche forcée, les oubliés de la croissance chinoise
de Samuel Bollendorf (Editions Textuel)

Le site de l’agence OEIL PUBLIC
Le site des éditions Textuel