Un « Groupe de Sages » pour un nouveau code de déontologie…

Lors des Etats généraux de la presse écrite, le pôle sur l’avenir des métiers du journalisme présidé par Bruno Frappat avait, parmi ses recommandations, proposé qu’un Code de déontologie soit annexé à la Convention collective des journalistes. Les participants avaient proposé la constitution d’un "Groupe de sages" chargés de rédiger un projet de texte s’inspirant de textes existants et qui serait ensuite soumis aux partenaires sociaux.

Dans la continuité du travail effectué lors des EGPE, Bruno Frappat propose aujourd’hui la constitution de ce "Groupe de sages". Sa mission sera de "rédiger, si possible avant la fin de l’été, un texte tenant compte de la nécessité, fortement ressentie par les publics, d’une clarification des droits et devoirs des journalistes sur le plan de l’éthique professionnelle." Le projet de texte ne se limitant pas à la presse écrite, des professionnels de l’ensemble des formes de médias ont été sollicités. Onze personnes ont accepté de participer à ce groupe de travail :


–    Marie-Laure Augry, médiatrice à France 3.

–    Me Basile Ader, avocat spécialisé dans le droit de la communication, collaborateur de Légipresse.


–    Alain Boulonne, président du CNDI, ancien président de la FNPF, ancien DG de l’Yonne Républicaine.


–    Jérôme Bouvier, Président de Journalisme et Citoyenneté, créateur des Assises Internationales du Journalisme et de l’Information.

–    Jean-Pierre Caffin, directeur général de Prisma-Presse.

–    Olivier Da Lage, ancien président de la Commission de la carte.

–    Jean-Marie Dupont, président du Clemi.

–    Bruno Frappat, président honoraire du groupe Bayard Presse.

–    Pascal Guénée, directeur de l’Institut pratique du journalisme.

–    Catherine Vincent, rédactrice en chef du site E24.

–    Lorenzo Virgili, photojournaliste, Association Freelens.