Thierry Gilardi, journaliste ardent


Thierry Gilardi
Thierry Gilardi est décédé mardi des suites d’une crise cardiaque. Le journaliste sportif de TF1 avait 49 ans. Il avait commencé sa carrière au service des sports de France Inter au début des années 80 avant de rejoindre Canal + en 1987. Il a ensuite commenté les grands direct de la chaîne cryptée, puis présenté "L’Equipe du dimanche" de 1995 à 2002. Thierry Gilardi s’était imposé, au fil des années, comme l’une des figures emblématiques du journalisme sportif. Il avait rejoint TF1 en 2005 pour succéder aux commentaires à Thierry Roland et pour présider aux destinées de la célèbre émission "Téléfoot".
L’image de Gilardi reste liée à "l’école Canal+" dans le domaine des retransmissions sportives, et en particulier du football. Il avait installé un ton chaleureux beaucoup plus technique et didactique que ce qui se faisait alors. L’homme se définissait avant tout comme un journaliste. "Je suis avant tout journaliste, avait-il déclaré au Figaro en 2004. Journaliste sportif, cela ne veut rien dire, à part peut-être : journaliste qui pratique un sport."
Plus récemment, à l’automne dernier, Thierry Gilardi, passionné de rugby, avait commenté la Coupe du monde du rugby pour TF1. Parallèlement à sa carrière de journaliste, l’ancien rugbyman de Saint-Germain-en-Laye avait assuré la présidence de son club, avant de devenir en 1997, vice-président du Stade français.

Thierry Gilardi devait commenter le match amical de football France-Angleterre, mercredi soir au Stade de France. La Fédération française de football a demandé qu’une minute de silence soit respectée en son hommage.
 

Les hommages de TF1 à Thierry Gilardi (liens):

Les grands moments de football
L’hommage de Clairefontaine
Les adieux du Stade Français et de l’équipe de Téléfoot

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :