Réforme de l’audiovisuel public : Plus de publicité à partir du 5 janvier…

Chargé d’appliquer une réforme qu’il n’a pas voulue, Patrick de Carolis a été prié par le gouvernement de décider lui-même de la suppression de la publicité à la télévision publique. Mardi 16 décembre le président de France Télévisions a soumis cette décision à l’examen de son conseil d’administration…

Patrick de CarolisFace au désaccord des socialistes, le vote de la loi sur la suppression de la publicité à la télévision publique voulue par Nicolas Sarkozy a pris du retard… C’est la raison pour laquelle le gouvernement a demandé à Patrick de Carolis de prendre lui-même la décision de cet arrêt.

Expliquant qu’il entendait "assumer ses responsabilités au nom de l’intérêt supérieur du groupe", le président de France Télévisions a soumis cette décision à l’examen de son conseil d’administration… qui a voté mardi 16 décembre la suppression de la publicité sur les chaînes publiques à partir de 20 heures dès le 5 janvier 2009, un vote acquis par 9 voix contre 2 et une abstention.

 "La Honte"

En juillet dernier, Patrick de Carolis déclarait qu’il prendrait "ses responsabilités si le compte n’y était pas" pour compenser financièrement la fin de la publicité. Selon les responsables de la SDJ de France Télévisions, "on sait très bien aujourd’hui que le compte n’y est pas". Dans un texte intitulé "La Honte" publié mardi 16 décembre, la SDJ dénonce le sabordement d’ "un navire bien à flot", estimant par ailleurs que le gouvernement a demandé à France Télévisions "de se tirer une balle dans le pied". De plus, pour les journalistes de France 2, demander au conseil d’administration de décider lui-même cette suppression partielle de la publicité est une "hérésie démocratique".

La SDJ de France 2 condamne également très vivement la nomination directe du président de France Télévision par le président de la République, estimant qu’une telle réforme "va nous faire revenir trente ans en arrière", poursuivant plus loin qu’elle fera "de la France le plus rétrograde des pays européens".

Avec AFP


Le site du groupe France Télévisions

Lire le communiqué du SNJ sur l’avenir de France Télévisions, daté du 16 décembre (PDF)

Lire le communiqué du SNJ sur l’avenir de l’Audiovisuel Public, daté du 17 décembre (PDF)

 

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :