Nicolas Sarkozy : « Favoriser l’émergence de groupes de communication forts »


Nicolas Sarkozy invité sur RTLDans une interview accordée au quotidien Le Monde le 16 juillet, Nicolas Sarkozy précisait son rôle dans la réorganisation du paysage médiatique français. Distribution, diffusion, création de groupes plurimédias… Autant de thèmes qui serviront sans doute de trame aux futurs Etats Généraux de la presse.

Interrogé par les journalistes du Monde, Nicolas Sarkozy apporte quelques éclaircissements supplémentaires sur la tenue des Etats Généraux de la presse qui auront lieu "à l’automne". "Il est important pour la démocratie d’avoir des médias qui puissent continuer à prospérer", explique le Président de la République avant de poursuivre vivement : "Nous avons les journaux les moins bien diffusés du monde. Si ce n’est pas un problème, dites-le-moi !"

S’adressant directement aux journalistes du Monde, Nicolas Sarkozy a souligné le manque, en France, de groupes de communication de dimension internationale. Selon le chef de l’Etat, il ne s’agit pas, pour couvrir ses dettes, de vendre "les uns après les autres ce que [le groupe] a acquis". Et le président de reprendre : "N’est-ce pas de la responsabilité du président de la République que d’essayer de construire un modèle économique qui permettra à des grands groupes français d’être indépendants ?"

Interrogé sur la nomination du président de France Télévision par l’exécutif, Nicolas Sarkozy a précisé : "J’ai dit qu’il n’était pas anormal que le président de la République nomme le président d’une entreprise propriété de l’Etat à 100 %. Avec deux verrous : un avis conforme du CSA et celui des commissions du Parlement". "Où est le trouble ? interroge-t-il, Il faut bien que quelqu’un propose un nom."
Quant au rôle du Président au sein d’un secteur considéré comme un contre-pouvoir, Nicolas Sarkozy l’assume pleinement, contestant justement "l’idée de "contre"-pouvoir". "Les médias sont un pouvoir qui ne vit pas seulement dans la confrontation, explique-il, la presse est un secteur économique, une industrie stratégique qui mérite d’être développée au même titre que la santé, les transports, l’environnement." Avant de conclure : "Si vous ne pouvez être viable économiquement, c’est la démocratie qui en pâtira."

Lire l’intégralité de l’interview sur le site du Monde

 

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :