L’Equipe passe au tabloïd plus tôt que prévu

 

unelequipe1.jpgLa direction de L’Equipe a décidé d’avancer le passage du journal au
format tabloïd de plusieurs mois, pour le faire coïncider avec le début
de l’Euro de football.


La rédaction s’inquiète. Les journalistes du quotidien sportif –
Société des journalistes en tête – craignent que cette évolution rapide ne freine les réflexions nécessaires à
une refondation du journal…

Début d’année pour le moins mouvementé pour L’Equipe. Le quotidien du sport s’inquiète. Les ventes s’érodent. Elles ont chuté de 7,8% en 2007 (chiffres OJD) pour tomber à 333 000. Soit 27 000 exemplaires en moins chaque jour par rapport à 2006. Claude Droussent, le directeur des rédactions, est parti, afin, selon le groupe Amaury, de "donner une nouvelle orientation à sa carrière". Christophe Chenut, directeur général de la SNC, envolé chez Lacoste, après des  "divergences stratégiques" avec Amaury.

Martin Desprez, directeur général d’Amaury, et nouveau DG par interim de L’Equipe a décidé de frapper fort. Il a avancé le passage au format tabloïd de plusieurs mois, pour le faire coïncider avec le début de l’Euro de football. Dans les cartons depuis quelques années maintenant, le projet n’était prévu que pour 2009 et verra le jour dès le 7 juin. "L’actionnaire (Amaury, NDLR) fait le pari de l’Euro, puis des Jeux olympiques pour relancer les ventes", analyse un journaliste. Personne ne le conteste, le moment sera propice. La fenêtre de tir est bonne mais, "à double tranchant". "Si on se plante, poursuit ce journaliste. On se plante à un moment très favorable…Et puis, l’arbre peut aussi cacher la forêt : la formule peut ne pas plaire mais être masquée par le sursaut de ventes lié à l’Euro. Les ventes chuteraient alors après la compétition." Pour être sûr de cette nouvelle formule, il faudrait repenser le journal en profondeur. Et ce, en moins de 70 jours. Difficile.
unelequipe2.jpg
La Société des journalistes (SDJ)  estime que ce changement de format ne suffira pas. C’est tout le quotidien qui doit évoluer : "Il faut se pencher sur le fond du journal. Nous sommes concurrencés par Internet et nous ne nous sommes jamais remis en question car L’Equipe a le monopole. L’enjeu est de ne pas passer à côté d’une occasion de refonder le journal, de repenser la relation bi médias avec le site."


La SDJ craint maintenant de découvrir une version tabloïd "clefs en main", laissant peu de place, faute de temps, aux réflexions de la rédaction. En tout cas, la direction a lancé officiellement le "Projet tabloïd". La conception de la maquette a été confiée à Jean Bayle (ayant déjà travaillé sur les nouvelles tabloïd formules du Figaro et des Echos) et le pilotage du projet au tandem Michel Dalloni (directeur de la rédaction) et Michel Delbort (directeur commercial). Un numéro zéro a été présenté aux salariés de la SNC L’Equipe le 2 avril. Première impression décevante : " ce n’est qu’une transposition du grand format sur le petit, sans travail sur le fond". En attendant le coup d’envoi de l’Euro, les groupes de travail ont été formés. Il y en a deux : " Evolution du traitement éditorial " et "Cadencement, réalisation et finalisation". Réussi ou pas, L’Equipe sortira bien en "petit" le 7 juin prochain.

 

Maxime Mamet



Le site de l’Equipe

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :