Le SPQN et le SNJ prêts à discuter officiellement d’un code de déontologie.

Ca y est, le texte du code de déontologie, tel qu’il a été élaboré par le Comité des sages à la suite des Etats généraux de la presse écrite de janvier 2009, a été reconnu comme une première étape valide par Alain Girard, Premier secrétaire général du SNJ (Syndicat national des journalistes). Dans une lettre ouverte adressée à Bruno Frappat, le président du Comité des sages, « Le SNJ confirme son attachement à cette démarche, et attend désormais que s’ouvre un cycle de réunions permettant [aux] partenaires sociaux de partager leurs points de vue et de bâtir un texte de consensus ».
Destiné à être annexé à la convention collective des journalistes, le texte du code de déontologie avait été présenté officiellement aux partenaires sociaux le 26 octobre dernier.
Le 23 décembre 2009, le SPQN (Syndicat de la presse quotidienne nationale) par la voix de son président Francis Morel avait lui aussi pris acte du document en ces termes : « Il nous semble que les principes proposés par [ce] texte sont parfaitement adaptés à leur objet même : renforcer la confiance des lecteurs dans le travail réalisé par les journalistes ».