Le Forum des Sociétés de Journalistes : « Faire respecter la liberté et le droit d’informer »

Dans un communiqué daté du 9 février, le Forum des Sociétés de Journalistes s’inquiète de la multiplication des atteintes à la liberté d’informer relevée par les SDJ de plusieurs journaux dans l’actualité de ces derniers jours. Evoquant plusieurs épisodes récents, le Forum invite les rédactions à se constituer en SDJ afin d’être des interlocuteurs à part entière face aux éditeurs de presse.

"Le Forum des Sociétés de journalistes (FSDJ)[1] s’inquiète de la multiplication des atteintes au droit et à la liberté d’informer que ses sociétés membres ont relevé ces derniers jours et assure celles-ci de sa solidarité.

Le 5 février, la Société de la rédaction de L’Expansion a dénoncé l’entrave à la liberté d’informer que constitue à ses yeux la mise en demeure comminatoire du Crédit agricole exigeant – et obtenant – le retrait d’une information publiée sur le site internet lexpansion.com sous peine de poursuites pour "trouble à l’intégrité du marché du titre" susceptibles d’entraîner le versement de fortes indemnités pour "préjudices financiers". Cette information faisait état du départ du directeur général de cet établissement. Loin de se contenter de démentir l’information, la direction de la banque a ensuite déposé plainte contre x, s’engageant sur un terrain qui n’est pas celui du droit de la presse. La Société de la rédaction de L’Expansion dénonce un angle d’attaque qui relève de "l’intimidation économique".

Le 4 février, le Canard Enchaîné relayait l’inquiétude de la SDJ de L’Equipe au sujet des directives de la direction du journal sur le traitement des informations concernant le dopage.

Le 3 février, la Société des rédacteurs du Monde exprimait, dans une lettre à Vincent Bolloré, sa "désapprobation" vis-à-vis du traitement réservé, mercredi 28 janvier, à un article rédigé pour Direct Matin par un journaliste du Monde.fr. portant sur l’utilisation commerciale du passe Navigo par la RATP, partenaire du groupe Bolloré pour la diffusion du gratuit dans le métro parisien. Cet article a été remplacé au dernier moment par une page de publicité.

Le Forum des SDJ rappelle que l’indépendance des médias est désormais inscrite dans la Constitution et que le législateur doit à présent décider des moyens à mettre en œuvre pour en assurer l’effectivité. Celle-ci passe par des garanties accordée aux rédactions. Il rappelle que le nécessaire renforcement de la qualité de l’information et de la déontologie, sur lesquelles les Etats Généraux ont insisté, sont affaire des éditeurs autant que des journalistes.

Aussi, en attendant qu’un statut juridique propre leur soit reconnu par la loi – ce qu’a malheureusement exclu pour l’instant le président de la République, le Forum des SDJ invite les rédactions au sein de chaque titre à se constituer en sociétés de journalistes afin d’être, à part entière, les interlocuteurs incontournables des éditeurs en matière de règles déontologiques et/ou éthiques. Il en va de la qualité de l’information et du respect de la liberté d’informer.

Paris, le 9 février 2009"

 

________________________________________
[1] Le Forum des SDJ rassemble 33 sociétés de journalistes : l’AFP, L’Alsace, Capital,
Courrier Cadres, Les Echos, Elle, L’Equipe, L’Etudiant, L’Expansion, L’Express, Le Figaro, France 24, l’Humanité, I-télé, Le Journal du Dimanche, Libération, Livres Hebdo, Le Progrès de Lyon, Marianne, Midi libre, Le Monde, Le Monde interactif, Le Nouvel Observateur, Paris Match, Le Point, Le Quotidien du médecin et Le Quotidien du Pharmacien, Radio France, Radio France internationale, Sciences et Avenir, Télérama, TF1, La Tribune, La Vie.

 


Télécharger le communiqué du Forum des SDJ (format PDF)


A lire également sur le même sujet :


Le Forum des SDJ refuse de cautionner des Etats généraux "où tout semble joué d’avance"…

Jean-Michel Dumay : "L’information n’est pas un produit commercial comme un autre !" (vidéo)

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :