L’’Islande nouveau paradis des journalistes ?

Partant du constat que la pratique du journalisme d’investigation est remise en cause dans de nombreux pays, l’IMMI (Icelandic modern media initiative) s’inspire des législations les plus protectrices actuellement en vigueur dans différentes parties du monde pour proposer un terrain de jeu propice aux journalistes d’investigation du monde entier.

Outre la création d’un Prix pour la Liberté d’expression, des mesures sont notamment prises pour empêcher le « tourisme diffamatoire », cette pratique qui permet d’attaquer un média dans le pays où la législation est la plus dure pour la liberté d’expression, dès lors qu’on peut prouver que le support incriminé y est effectivement diffusé. L’IMMI prévoit ainsi de ne pas reconnaître les décisions de justice prises dans des pays où la liberté d’expression est moins bien protégée.