Etats généraux de la presse : un nouveau syndicat claque la porte

Jeudi dernier, le SNJ-CGT annonçait officiellement son départ des Etats généraux de la presse. "Force est de constater que toutes nos craintes étaient fondées" expliquait le syndicat dans un communiqué daté du 27 novembre. C’est aujourd’hui au tour de l’USJ-CFDT de se retirer de la manifestation organisés par le gouvernement. "L’arrestation de notre collègue Vittorio de Filippis, nous conduit à quitter les Etats généraux de la presse" annoncent aujourd’hui les responsables du syndicat…

Ci-dessous le communiqué de l’USJ-CFDT :

USJ-CFDT"Paris, le 2 décembre 2008,

Chers camarades,

Suite à notre conseil syndical national du 28 novembre extrêmement critique à l’égard des Etats généraux de la presse écrite, l’arrestation de notre collègue Vittorio de Filippis, nous conduit à quitter les Etats généraux de la presse à compter de ce jour.

Les journalistes CFDT ont participé aux travaux des Etats généraux de la presse dans le cadre des commissions Frappat (Statut des journalistes) et Patino (Information et numérique). Dans ces commissions où les salariés étaient très minoritaires (7 syndicalistes CFDT, CGT et SNJ) pour 140 participants des quatre commissions définies par Nicolas Sarkozy), les représentants de l’USJ-CFDT ont apporté, réflexion, arguments, propositions pour l’avenir de la presse en général, et écrite en particulier, pour les salariés et pour une information citoyenne et de qualité.

Force est de constater que les journalistes ne sont pas entendus et que toutes les préconisations qui s’annoncent vont uniquement favoriser les intérêts des éditeurs, et se traduiront concrètement par une casse du statut des journalistes et un amoindrissement notable de droits qui leur sont nécessaires pour mener à bien leur travail d’informateurs.

Loin des déclarations élyséennes de bonnes intentions sur la nécessité d’une presse libre et de journalistes délivrés de la prolétarisation salariale qui est la leur, la justice a montré en quelle estime l’ensemble des journalistes et des équipes rédactionnelles seraient tenus demain. Cette arrestation dans des conditions scandaleuses fait suite à d’autres menées récentes contre la presse. Elle a pu avoir lieu car le climat sécuritaire s’alourdit : filatures policières de leader politique, fichiers, enquête interne dans l’Education nationale, mise en avant d’une cellule dite terroriste d’ultra gauche…, sans parler de l’attitude générale qui se durcit à l’égard des sans papiers ou des SDF.

Dans ce cadre, les journalistes CFDT ne peuvent plus cautionner des Etats généraux de la presse écrite, dont le Président de la république a fixé en les lançant certaines des conclusions à atteindre. Ainsi en va-t-il en matière de droit d’auteur, de clause de cession, de levée des seuils de concentration de la presse…

Cette situation grave pour les libertés publiques nécessite une réponse citoyenne.

A la veille de la célébration de la déclaration universelle des droits de l’homme, dont la liberté de la presse est constitutive), l’USJ-CFDT appelle à une réunion de l’intersyndicale des journalistes, qui est indispensable, quelle qu’ait pu être nos positions divergentes sur le protocole d’étape de la négociation pigistes.

Comme nous avons su le faire à l’automne 2007, il nous appartient de nous associer à un mouvement plus large qui rassemblera SJ, Clubs de la presse, associations professionnelles, mais aussi organisations d’avocats, de magistrats, de policiers, aux centrales syndicales de salariés, aux partis politiques,  toutes les associations démocratiques et personnes soucieuses des droits de l’homme.

Ce qui doit nous rassembler nous apparaît bien plus important que ce qui a pu nous séparer. A quelques mois des élections à la Commission de la carte, le plus bel exemple que nous pouvons apporter à nos électeurs n’est-il pas que nous savons nous réunir lorsque la profession et la presse sont en danger important.

Nous vous prions de croire, chers camarades, en l’expression de nos sentiments cordiaux."

Xavier Brouet

Dominique Préhu,

Co-secrétaires genéraux des journalistes CFDT

 


Téléchargez le communiqué de l’USJ-CFDT (2 décembre 08, format PDF)

Téléchargez le communiqué du SNJ-CGT (27 novembre 08, format PDF)

Le site de l’USJ-CFDT
Le site du SNJ-CGT