Etats généraux de la presse : Ce que les acteurs concernés en attendent…

 

Journalisme.com se propose de recueillir les avis, critiques et suggestions de tous les acteurs concernés, et ce jusqu’à la tenue de cet évènement. Dominique Pradalié, Pierre Haski, Patrick Le Hyaric, François Malye… ouvrent la discussion.

Patrick Le Hyaric
"Maintenir et développer le pluralisme de la presse"

Au-delà de simples Etats généraux, nous souhaitons qu’il s’agisse d’un grand débat, préparé par une confrontation publique, des ateliers de travail, débouchant sur des initiatives nouvelles pour le maintien et le développement du pluralisme de la presse.
Parmi les sujets prioritaires à traiter figurent :
 – Les moyens nouveaux à trouver pour constituer un fond de soutien adossé à un opérateur public financier, dans lequel contribueraient des entreprises soucieuses du pluralisme afin d’aider à la reconstitution des fonds propres des entreprises de presse…

Lire la suite

Dominique Candille "Les Etats généraux risquent fort d’être une grande messe médiatique"

Le Président Sarkozy a une méthode bien mise au point. Il s’empare de bonnes idées, de revendications, de propositions venues de "milieux" qui ne lui sont pas forcément acquis et il les arrange à sa guise. Par exemple la  vieille revendication de la gauche concernant la suppression de la publicité sur  la télévision publique s’est transformée en véritable machine de guerre contre le service public. Il peut en être de même avec les Etats généraux sur la presse si la profession ne se mobilise pas  et si elle laisse organiser les Etats généraux comme le président l’entend.

Lire la suite

François Devevey "Donner à la presse quotidienne d’information les capacités d’être à égalité avec les autres médias"

La création d’Etats généraux de la presse est une très bonne chose en soi. Il est plus que nécessaire d’envisager des solutions face à la situation actuelle que traverse la presse quotidienne d’information. Cependant, nous n’avons pas été consulté par Mme Giazzi pour la réalisation de son rapport. Par conséquent, nous ne savons pas pour le moment ce qu’il en est et ce qu’il en sera de ce rendez-vous.
De notre côté, nous aimerions que ces Etats généraux puissent lever un certain nombre de handicaps…

Lire la suite

Francois Malye
"Des réformes pour transformer radicalement le marché"

Les Etats généraux de la presse sont une nécessité absolue. Il est plus que temps de faire le point sur la situation économique de la presse et ses profondes mutations. C’est une bonne initiative et nous-mêmes avions, dans un appel, demandé au Président de se saisir de ce dossier. Mais des questions restent en suspens : Quelles sont les vraies intentions du gouvernement et du Président? Mais aussi des grands groupes de presse et de ceux qui sont susceptibles d’apparaître sur le marché ?
Depuis plusieurs années, la crise économique de la presse est mise uniquement sur le dos des journalistes…

Lire la suite

Pierre Haski
"Aider le secteur Internet à se développer"

Je travaille avec ce nouvel outil qu’est Internet et je souhaite participer à ces réunions afin qu’il n’y ait pas d’inégalité entre les différents médias. L’Etat donne des subventions à tel ou tel quotidien pour le développement de son site, je pense qu’il faudrait aider les différents supports de façon proportionnelle.
J’espère que les Etats généraux permettront de résoudre ces inégalités. Je constate qu’aujourd’hui nous ne sommes pas traités à égalité. L’aide publique aujourd’hui a créé une distorsion de concurrence incroyable. Ne tuons pas le petit secteur Internet alors qu’il se développe…

Lire la suite

Marie Pottier "Défendre les médias traditionnels sans négliger le numérique"

Notre syndicat n’a pas été reçu par Mme Giazzi, et personne ne nous a demandé de participer à ce rapport. Nous ne sommes pas rassurés quant au fait de ne pas avoir été auditionnés et restons donc très vigilants. Nous nous sommes toujours battus et nous continuerons à le faire pour freiner la crise que subit la profession. Cependant, la création d’Etats généraux de la presse est une initiative positive en soi.
Nous attendons des Etats généraux de la presse qu’ils défendent et lutte pour la sauvegarde des médias traditionnels aux côtés des syndicats. De notre côté, nous ne sommes pas favorables au "tout numérique"…

Lire la suite

Yves Agnès  "L’information, sinon rien"

La crise de la presse dans notre pays est en fait la crise de la presse écrite quotidienne. Elle dure depuis des lustres. La presse périodique, surabondante et inventive, est globalement en bonne santé. Les quotidiens, en revanche, et singulièrement les quotidiens nationaux, souffrent d’un certain nombre de maux, parmi lesquels des coûts de fabrication et de diffusion élevés et l’insuffisance de la manne publicitaire. Résultat : prix d’achat trop élevé pour les citoyens-consommateurs et diminution du nombre des titres, donc d’un véritable pluralisme…

Lire la suite

Dominique Pradalié "Reconnaître les équipes rédactionnelles"

J’émets certaines craintes face à cette initiative. Notamment, sur une éventuelle concentration des médias qui aboutirait à une tentation plus grande de contrôler les rédactions.
Nous attendons une remise à neuf de toutes les aides apportées à la presse et en particulier une proportionnalité et une transparence. Depuis des mois, nous alertons l’Etat et les employeurs sur la détérioration de la situation des médias en France mais nos appels n’ont jamais été entendus et nous n’avons reçu aucune réponse.
Il est nécessaire que les choses changent…

Lire la suite

A lire aussi sur le même sujet :

Christine Albanel : des Etats généraux "centrés sur la presse et l’économie de la presse"