Editeurs et journalistes : au travail !

Après la tenue des Etats généraux de la presse écrite, la journée spéciale des Assises du journalisme mardi 20 janvier et le discours du président de la République vendredi 23 janvier, l’Association de préfiguration d’un conseil de presse (APCP) se félicite de ce que les questions d’éthique et de déontologie dans les médias, de droit du public à une information de qualité, ne soient plus des sujets tabous. Elle s’y emploie depuis sa création en novembre 2006.

En appuyant la recommandation des Etats généraux en faveur de l’inscription d’un code de déontologie dans la convention collective des journalistes, en laissant à la profession le soin de mener à bien cette réforme et de trouver un consensus pour la création d’une instance d’éthique de l’information, le président de la République encourage éditeurs et journalistes à prendre leur responsabilité.

Un premier consensus s’est dessiné mardi 20 janvier aux Assises du journalisme en faveur de la création d’une instance de médiation tripartite, comprenant des représentants du public. Cette instance pourrait rendre des avis et recommandations publics, mais ne prendrait pas de sanctions disciplinaires et opérerait en complémentarité avec la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels. Seule une telle instance peut assurer notamment l’efficacité d’un code professionnel en faveur de la qualité de l’information.

Le règlement en interne des conflits déontologiques ne peut plus suffire à restaurer la confiance dans les médias et les journalistes. Une instance de médiation est aujourd’hui une des conditions nécessaires pour restaurer la crédibilité de la profession. C’est bien à cette dernière de s’organiser pour offrir au public la garantie qu’elle veille avec attention et exigence à l’application de sa déontologie.

Il revient donc désormais aux partenaires sociaux (éditeurs et journalistes) de se saisir de ces deux questions – code et instance – et de poursuivre les discussions afin de trouver le chemin d’un consensus encore plus large. L’Association de préfiguration d’un conseil de presse soutiendra leurs efforts en proposant dans les semaines qui viennent de nouvelles initiatives.

 

Contacts APCP :
Yves Agnès (président), yves.agnes@noos.fr
Manola Gardez (secrétaire), manolag@gmail.com

A lire sur le même sujet : 

Lire la réaction du Forum des Sociétés de Journalistes après le discours de Nicolas Sarkozy, le 23 janvier

Lire la réaction d’Anousheh Karvar et Hervé Morland – Communiqué de presse CFDT/F3C

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :