Christine Albanel s’adresse aux acteurs de la presse écrite

A l’occasion de la clôture du XVIe Congrès de la Presse qui s’est tenu à Lyon du 19 au 21 novembre 2008, Christine Albanel s’est adressée aux professionnels de la presse et des médias afin de rappeler les engagements de l’Etat face à la crise du secteur. Ce discours était aussi l’occasion de faire le point sur l’avancée des Etats généraux et de préciser le calendrier des rendez-vous à venir…

Christine Albanel
Du 19 au 21 novembre, le XVIe Congrès de la Presse a réuni à Lyon « tous ceux qui font la presse ». Comme à chaque édition organisée par la Fédération Nationale de la Presse Française, journalistes et éditeurs se sont retrouvés lors de débats et ateliers pour chercher ensemble le meilleur moyen de faire évoluer la profession. Temps fort de l’édition 2008, les Etat généraux de la presse écrite lancés par Nicolas Sarkozy en octobre dernier ont alimenté les différentes prises de parole, la première journée du congrès étant entièrement consacrée à des échanges avec le public sur ce sujet.


« Il n’y aura jamais de retour en arrière »

C’est à Christine Albanel qu’est revenu le mot de la fin de ces trois journées de réflexion sur la presse écrite. La ministre de la Culture et de la Communication a prononcé un discours qui se voulait à la fois réaliste et rassurant. Mettant l’accent sur les profondes mutations dues notamment aux nouvelles technologies, Christine Albanel a souligné l’urgence de la situation : « Il n’y aura jamais de retour en arrière, a affirmé la ministre, une page s’est tournée pour la presse écrite. » Consciente de la situation de crise, elle a toutefois tenu à réaffirmer le soutien du gouvernement, rappelant « l’ampleur des moyens consacrés à la presse écrite. » Un effort qui sera « consolidé en 2009 ».


Des interrogations de plus en plus nombreuses…

En plus de cette aide financière, les Etats généraux de la presse lancés par le Président de la République pourraient offrir de nouvelles réponses à la crise de la presse. Soucieuse de ne dévoiler aucune proposition concrète issue des pôles mis en place, Mme Albanel a tout de même tenu à apporter quelques précisions sur l’avancée des travaux évoquant pôle par pôle les thèmes abordés : Comment faire pour que les entreprises de presse retrouvent des marges de manoeuvre pour investir et innover ? Comment encourager le portage ? Qu’est-ce qu’un site de presse ? Comment le distinguer des sites de communication, des blogs ? Comment restaurer la confiance du lecteur ? Quelle réponse apporter à la question du droit d’auteur des journalistes ?…

« Ce ne sont que des questions,
a précisé Christine Albanel en guise de conclusion. On ne peut encore anticiper les réponses. » Ne pas anticiper… C’est également ce qu’affirmaient les présidents Bruno Patino (pôle « Nouvelles technologies ») et Arnaud de Puyfontaine (pôle « Processus industriel ») invités deux jours plus tôt à présenter leurs travaux dans le cadre de la journée de débat public des Etat généraux. La deuxième journée de ce type aura lieu le 1er décembre à Paris (Radio France), autour de Bruno Frappat et François Dufour. On imagine que les présidents des pôles « Presse et société » et « Métier des journalistes » auront eux aussi certainement beaucoup de questions à poser.


A quand les réponses ?

Rappelant que « les Etats généraux de la presse écrite sont entrés dans une phase particulièrement productive », Christine Albanel a précisé le calendrier des rendez-vous à venir : « Les recommandations seront rassemblées et présentées, d’ici la fin de l’année dans un « Livre vert ». Avec la publication de ce livre, le Gouvernement engagera un dernier processus de réflexion à l’issue duquel il fera connaître ses décisions, vers la fin du mois de janvier. » Rendez-vous est donc pris pour le début de l’année prochaine avec, on l’espère, autant de réponses que de questions soulevées.

Daphné Kauffmann


Téléchargez le discours complet de Christine Albanel

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :