« Cinq colonnes à la une »

Logo de l'INAAvec « Cinq colonnes à la une », premier magazine d’information de l’histoire de la télévision, Pierre Lazareff, Pierre Dumayet, Pierre Desgraupes et Igor Barrère ont réussi le pari d’intéresser le grand public à l’actualité sociale, politique et internationale.

Directeur de France Soir, Pierre Lazareff applique à l’émission télévisuelle les techniques éprouvées au sein du quotidien. Le succès de ce rendez-vous mensuel restera longtemps dans les mémoires et on dira même que les salles de cinéma et les grands restaurants se vidaient régulièrement une fois par mois. La qualité des enquêtes et l’hétéroclisme des sujets abordés font de cette émission un témoin indispensable des mutations de la société française et de la course du monde dans les années 60. Comme à France Soir, de nombreux documentaristes y sont révélés, parmi lesquels William Klein, Pierre Schoendoerffer, Louis Malle…
Lancé le 9 janvier 1959 à 20h30,  « Cinq colonnes à la une » doit pourtant s’arrêter le 3 mai 1968, accablé par la concurrence.

9 janvier 1959 : Lors de la première émission du magazine, un sujet est consacré au sergent Robert en poste en Algérie, filmé lors d’une opération en zone interdite près de Sétif.

Offrant un ensemble de reportages sur le même thème, la séquence « Le livre blanc » est, ce 5 novembre 1965, consacrée aux paysans.

Un des grands moments du magazine : le reportage de Pierre Schoendoerffer « La section Anderson » sur la guerre au Vietnam, en février 1967. Ce film a été primé meilleur documentaire aux Oscars 1967

 
Lire l’article consacré à Pierre Lazareff dans la rubrique « Ils ont fait le journalisme »

Toutes les archives de l’audiovisuel sur le site « Archives pour tous » de l’INA

Vous aussi, Participez à notre enquête

Un Panthéon du Journalisme, en France et en Europe.

Quelles sont les 10 personnalités de l’histoire du Journalisme français qui incarnent le mieux, selon vous, les valeurs de notre métier ?

Quel·les sont les journalistes, aujourd’hui disparu·es, qui ont forgé votre imaginaire ? Vous ont fait rêver ? Vous ont peut-être donné envie de faire ce métier ?

Des journalistes dont l’œuvre ou la vie ont incarné nos valeurs, vous ont servi de repères ?

Qui sont ces "grand·es" journalistes en somme à qui notre communauté professionnelle est «reconnaissante » ?

L’association Journalisme & Citoyenneté, organisatrice des Assises du Journalisme de Tours, de Tunis et de Bruxelles, vous propose de participer à la création du PANTHEON du JOURNALISME, en France d’abord, en Europe ensuite, pour honorer ces femmes et ces hommes qui ont marqué ce métier de leur empreinte.

Pour participer, rien de plus simple. Choisissez dans la liste sur la page suivante les 10 personnalités qui méritent à vos yeux de rentrer en priorité dans ce Panthéon laïc et numérique.

Objectif : Identifier celles et ceux qui nous rassemblent. Contribuer à les faire mieux connaitre, avec la conviction que dans cette période de doute sur sa légitimité, notre métier a plus que jamais besoin de se raccorder à son histoire.

Nous partagerons les premiers résultats de cette consultation lors de la seizième édition des Assises du journalisme à Tours le 30 mars 2023.

Nous lancerons ensuite la démarche au niveau européen en proposant aux journalistes des 26 autres pays de l’UE de s’associer à l’initiative avec l’ambition de présenter le Panthéon des Journalistes Européen lors de la deuxième édition des Assises de Bruxelles à l’automne 2024.

En fonction de la dynamique créée, un groupe de travail proposera les évènements, les colloques, les publications qui permettront de valoriser au mieux l’histoire et l’œuvre des journalistes Panthéonisés.

Pour suivre le développement du projet, vous pouvez vous inscrire à la newsletter journalisme.com :