Médias : les axes de réforme de François Hollande

francois hollande janvier 2012Le nouveau Président de la République François Hollande s’est exprimé durant sa campagne sur de nombreux sujets qui concernent le monde des médias, proposant plusieurs axes de réforme. Les bases de ses propositions sur la presse, l’audiovisuel et le numérique ont été posées dans ses « 60 Engagements pour la France », dans le chapitre en faveur d’une « France exemplaire » (engagement 51). Rappel.

  • Le processus de désignation des responsables de l’audiovisuel public sera réformé 

François Hollande a exprimé maintes fois sa volonté de revenir sur la nomination des patrons de l’audiovisuel public par le chef de l’Etat, instituée par la loi du 5 mars 2009 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Lors d’une entrevue avec les Sociétés de journalistes de France Télévisions, Radio France, RFi et France 24, François Hollande a estimé que son mandat serait l’occasion de « mettre un terme aux dérives interventionnistes encouragées par le président sortant ». Le candidat proposait que les responsables de l’audiovisuel public soient « désignés par une autorité indépendante », à savoir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. CSA qui devrait lui-même être réformé dans le but d’en faire « une autorité de régulation de l’audiovisuel rénovée aux pouvoirs de sanction étendue ». Ses membres pourraient être désignés par l’Assemblée Nationale et le Sénat à la majorité des 3/5èmes. 

  •  Légiférer sur l’indépendance rédactionnelle?

  Au cours d’un entretien avec l’Association de Préfiguration d’un Conseil de Presse (APCP) mené en avril, François Hollande annonçait que « chaque entreprise de presse sera soumise à de nouvelles obligations : la reconnaissance juridique de l’équipe rédactionnelle, la définition d’une charte éditoriale et déontologique précisant les garanties d’indépendance éditoriale et les engagements souscrits à l’égard des lecteurs par tous ceux qui concourrent à la publication ». Au quotidien La Tribune en janvier, Aurélie Filippetti, en charge de la culture et des médias dans l’équipe de campagne, expliquait que « les équipes rédactionnelles par exemple les SDJ devront être dotées d’un statut juridique et représentées au conseil d’administration. » 

  • Réexaminer l’ensemble des aides à la presse

Lors de son discours au Cirque d’Hiver du 18 mars dernier, François Hollande a proposé d’ouvrir un « débat » sur les moyens de renforcer la presse d’information politique et générale, évoquant la remise à plat de l’ensemble des aides à la presse afin de « mieux les cibler vers le lecteur citoyen, celui qui réfléchit, celui qui est dans la cité ». Dans son interview à la Tribune, Aurélie Filippetti indiquait qu’ « il fallait réformer des aides à la presse aujourd’hui trop dispersées et dont un tiers va à une presse de loisirs qui n’en a pas vraiment besoin ». Ces déclarations ont suscité l’indignation de certains syndicats de la presse magazine. 

  • Protection des sources : la loi sera « modifiée »

  La loi relative à la protection des sources des journalistes « sera modifiée pour que leur protection soit mieux assurée » déclarait le candidat Hollande en février lors d’un débat sur la justice. Aurélie Filippetti a précisé que la président socialiste pourrait s’inspirer de la loi belge, une des plus protectrices en la matière puisqu’elle prévoit que les sources d’information ne peuvent être livrées « qu’à la requête du juge, si elles sont de nature à prévenir la commission d’infractions constituant une menace grave pour l’intégrité physique d’une ou de plusieurs personnes ». 

  • Durcir les dispositifs anticoncentration

  Au magazine Stratégies le candidat Hollande déclarait qu’en matière de concentration « la régression a été terrible depuis 2007 ». Il propose de durcir les dispositifs anticoncentration en fixant des plafonds d’audience par groupe, avec des critères d’audience cumulée. Pour les entreprises bénéficiant de commandes publiques, « des seuils de participation aux groupes audiovisuels ou de presse devraient être strictement limités et surveillés ». 

 

Durant sa campagne, le candidat François Hollande s’est aussi engagé à favoriser l’éducation à la presse à l’école et s’est exprimé en faveur d’un moratoire sur la fusion RFI – France 24.

Journalisme.com suivra avec intérêt la mise en oeuvre de ces réformes et la concrétisation de ces promesses de campagne. Autant de thèmes cruciaux pour l’avenir de la presse qui feront l’objet de grands débats lors des prochaines Assises du Journalisme qui se tiendront à Poitiers les 2,3 et 4 octobre prochains.