Notre République et sa presse graviront ensemble les sommets ou bien elles iront ensemble à leur perte. Une presse compétente, désintéressée, peut protéger cette morale collective de la vertu, sans laquelle un gouvernement populaire n’est qu’une escroquerie et une mascarade.
Joseph Pulitzer
13 décembre 2017

Rendez vous les 14, 15, 16 et 17 mars 2018 pour la onzième édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'Information de Tours

Association Journalisme et Citoyenneté

L'exposition Reportages pour mémoire de Philippe Rochot

 

"J’avais en tête les images de Gilles Caron et de Don McCullin et pas vraiment celles des actualités que présentait la télévision de cette époque. J’ai donc rêvé photoreportage et récits d’aventures avant de me retrouver reporter à la radio et à la télévision. Mais l’image fixe est restée ma passion première. Elle nous laisse une trace authentique du passé et nous permet d’explorer les cicatrices de l’histoire. C’est elle qui aura guidé mon itinéraire professionnel durant plus de quarante ans, de l’Arabie à la Chine. J’ai pu vivre au plus près les guerres et guérillas de ces dernières décennies : le Liban bien sûr où je serai détenu par un groupe terroriste avec mon équipe de reportage, mais aussi la révolution iranienne, la guerre Irak-Iran, le Rwanda, la famine en Somalie, le conflit d’Afghanistan. J’ai de même assisté à la montée en puissance de la Chine et à l’ouverture du mur de Berlin.

Ces événements se retrouvent dans mon itinéraire photographique, saisis parfois sur le vif, mais aussi en décalé. Ils montrent à quel point le reporter peut voir son horizon bouleversé par l’évolution de l’actualité : couvrir une visite du pape en Pologne et se retrouver le lendemain aux côtés des gardiens de la révolution iranienne, suivre une tentative de coup d’Etat au Tchad et décrocher pour se rendre sur le front de la guerre Irak-Iran. La photo m’aide ainsi à fixer le vécu, à mettre de l’ordre dans les événements du monde.

J’ai toujours pensé qu’un appareil photo devait être le compagnon indispensable de mes reportages afin d’éterniser à travers mon propre regard et ma propre sensibilité l’actualité vécue, les choses de la vie, les clins d’œil au destin. Je suis souvent resté plus longtemps que les autres sur l’événement. Je me suis régulièrement levé plus tôt pour accrocher les instants magiques livrés par les premières activités du lever du jour et suis revenu souvent seul sur un terrain aimé."

Philippe Rochot 

Odile Andrieu, directrice artistique des Promenades Photographiques a extrait 24  photographies de Philippe Rochot parmi près de deux cents, pour vous présenter en avant-première de la douzième édition des Promenades Photographiques, à Vendôme l’histoire d’un grand reporter, celle du monde, racontée en image par l’un des plus brillants journalistes contemporains.

Nous vous donnons rendez-vous du 25 juin au 18 septembre dans  la Grand Manège Rochambeau à Vendôme pour découvrir l’ensemble de ce travail.

En partenariat avec le Club de la Presse Centre Val de Loire, les Assises du journalisme, la Ville de Tours

http://www.promenadesphotographiques.com

Du 9 au 11 mars

Centre de congrès Vinci de Tours 37000 Tours