Notre République et sa presse graviront ensemble les sommets ou bien elles iront ensemble à leur perte. Une presse compétente, désintéressée, peut protéger cette morale collective de la vertu, sans laquelle un gouvernement populaire n’est qu’une escroquerie et une mascarade.
Joseph Pulitzer
13 décembre 2017

Rendez vous les 14, 15, 16 et 17 mars 2018 pour la onzième édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'Information de Tours

Les Assises 2013

Ils seront aux Assises !

 

 

Les Assises internationales du journalisme ont le plaisir de vous annoncer la présence de deux invités de renom pour sa 7ème édition : Cory Haik, responsable du projet de "Fact checking" au Washington Post et Gerard Ryle, directeur de l'Icij, le Consortium international de journalistes d'investigation. Ils particperont tous les deux aux Grands débats publics.

  

Gerard RyleGerard Ryle. Ce journaliste australien récompensé plusieurs fois pour ses enquêtes sur des fraudes financières, reçoit en 2011 d'un informateur anonyme, un paquet contenant un disque dur. Quelques semaines après avoir pris possession de colis, il part pour Washington et devient le directeur de l'Icij, le Consortium international de journalistes d'investigation. Sur le modèle de Wiki Leaks, il développe un travail collaboratif avec 86 journalistes du monde entier travaillant au sein de 36 rédactions (The Guardian, Le Monde, The washington Post...) pour l'aider à recouper les informations et à en évaluer l'intérêt pour le grand public. Cette enquête qui durera quinze mois permettra de mettre à jour une liste de 122 000 sociétés offshores. Gerard Ryle apportera son témoignage sur cette expérience d'enquête en réseau lors du Grand débat des Assises le mardi 5 novembre.

 

 

Cory Haik

Cory Haik est responsable du développement du projet de "fact checking" au Washington Post. Présenté depuis le début de l'année sur le site du quotidien américain, ce "Truth teller", sorte de "détecteur de mensonge", n'en est encore qu'au stade de prototype. Il permettra de vérifier l'information et la parole des hommes politiques en direct et devrait être opérationnel pour les prochaines élections présidentielles américaines de 2016. Ce robot remplacera t-il les journalistes pour vérifier la véracité d'une information? Réponse au Grand débat des Assises le mercredi 6 novembre.