Notre République et sa presse graviront ensemble les sommets ou bien elles iront ensemble à leur perte. Une presse compétente, désintéressée, peut protéger cette morale collective de la vertu, sans laquelle un gouvernement populaire n’est qu’une escroquerie et une mascarade.
Joseph Pulitzer
16 décembre 2017

Rendez vous les 14, 15, 16 et 17 mars 2018 pour la onzième édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'Information de Tours

Archives

Edwy Plenel : C'est aux journalistes d'organiser eux-mêmes des Etats généraux !


Devant la caméra de Journalisme.com, le fondateur de Mediapart exprime son indignation face à l’organisation des Etats généraux de la presse par le gouvernement. Selon Edwy Plenel, les responsables des grands journaux ne devraient pas accepter une "règle du jeu opaque sans aucune transparence" et réfléchir plutôt à la manière d’organiser eux-mêmes une réflexion collective au sein de la profession.
"La situation est digne d’une monarchie !" s’exclame l’ancien directeur de la rédaction du Monde, soulignant non sans ironie que le terme même d’ "états généraux" peut parfois entraîner des révolutions…



Analysant avec méfiance les déclarations de Nicolas Sarkozy, Edwy Plenel exprime ses craintes face à des "mesures apéritives" qui masqueraient un "plat principal" plus dangereux : la construction de grosses puissances médiatiques dirigées par "les amis" du Président de la République aujourd'hui à la tête d'industries qui mêlent le luxe et l'import-export aux métiers du journalisme. Le fondateur de Mediapart déplore ce "mélange des genres" qui, selon lui, est en partie responsable de la crise de la presse. Faisant écho aux récents propos de Nicolas Sarkozy, Edwy Plenel refuse de considérer la presse comme une industrie au même titre que la sidérurgie car elle est "au cœur de la démocratie".




Le site Mediapart

Autres vidéos sur le même sujet :
François d'Orcival : "S'ils devaient le faire, pourquoi ne l'ont-ils pas fait ?"
Laurent Joffrin sur les Etats généraux de la presse
Jean-Pierre Tuquoi, président de la SRM : "Il faut sauvegarder l'indépendance..."
Christine Albanel : des Etats généraux "centrés sur la presse et l'économie de la presse"

A lire aussi sur le même sujet :
Dossier : Qu'attendre des Etats généraux de la presse ?
Nicolas Sarkozy : "Favoriser l'émergence de groupes de communication forts"
"Tranquillement, paisiblement", Mediapart fait le bilan
Mediapart et l'agence Vu lancent "Mediavu" : Cliquez, achetez, collectionnez...