Notre République et sa presse graviront ensemble les sommets ou bien elles iront ensemble à leur perte. Une presse compétente, désintéressée, peut protéger cette morale collective de la vertu, sans laquelle un gouvernement populaire n’est qu’une escroquerie et une mascarade.
Joseph Pulitzer
13 décembre 2017

Rendez vous les 14, 15, 16 et 17 mars 2018 pour la onzième édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'Information de Tours

Archives

Les Etats généraux de la presse : Ce qu'ils en attendent...


Pierre Haski
Pierre Haski,
cofondateur et collaborateur du site Internet rue 89 :
"Aider le secteur Internet à se développer"


Je travaille avec ce nouvel outil qu’est Internet et je souhaite participer à ces réunions afin qu’il n’y ait pas d’inégalité entre les différents médias. L’Etat donne des subventions à tel ou tel quotidien pour le développement de son site, je pense qu’il faudrait aider les différents supports de façon proportionnelle. J’espère que les Etats généraux permettront de résoudre ces inégalités. Je constate qu’aujourd’hui nous ne sommes pas traités à égalité. L’aide publique aujourd’hui a créé une distorsion de concurrence incroyable. Ne tuons pas le petit secteur Internet alors qu’il se développe.

Propos recueillis par Tiphaine Bellambe




A lire aussi sur le même sujet :

Patrick Le Hyaric : "Maintenir et développer le pluralisme de la presse"
François Malye : "Des réformes pour transformer radicalement le marché"
Yves Agnès : "L’information, sinon rien"
Marie Pottier : "Défendre les médias traditionnels sans négliger le numérique"
Dominique Pradalié : "Reconnaître les équipes rédactionnelles"
François Devevey : "Donner à la presse quotidienne d’information les capacités d’être à égalité avec les autres médias"
Dominique Candille : "Les Etats généraux risquent fort d'être une grande messe médiatique"