Notre République et sa presse graviront ensemble les sommets ou bien elles iront ensemble à leur perte. Une presse compétente, désintéressée, peut protéger cette morale collective de la vertu, sans laquelle un gouvernement populaire n’est qu’une escroquerie et une mascarade.
Joseph Pulitzer
18 décembre 2017

Rendez vous les 14, 15, 16 et 17 mars 2018 pour la onzième édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'Information de Tours

Le dossier du mois

Commission de la carte : une histoire française

Des cartes de presse

 Qui sont les hommes et les femmes qui décident ou non d’attribuer la carte de presse ? Comment les commissaires de la Commission de la carte enquêtent-ils sur le travail des journalistes ? Quels sont les cas litigieux abordés lors des Commissions plénières ? Notre rédaction s’est glissée dans les locaux de la Commission de la carte pendant toute une journée. De la salle de consultation des dossiers, où les commissaires enquêtent, aux archives, véritable coffre fort de la mémoire journalistique...

 

Lire la suite : Commission de la carte : une histoire française

Qu'attendre des Etats généraux de la presse ?

Des titres de presse écriteLes Etats généraux de la presse suscitent de nombreuses réactions parmi les acteurs concernés. Journalisme.com se propose de suivre le feuilleton, étape par étape : Interviews, vidéos, billets… Et le regard d'Amaury de Rochegonde qui nous envoie chaque semaine "Lu, vu, entendu aux Etats généraux de la presse"...

Lire la suite : Qu'attendre des Etats généraux de la presse ?

Aux origines de la carte de presse


Conséquence de l’industrialisation de la presseUn brassard et une carte de presse
La fin du XIX siècle marque une période de développement des journaux qui augmentent leur tirage et leur pagination. La presse se transforme, s’industrialise. L’effectif des journalistes augmente. Et pourtant le journalisme est toujours considéré comme un passe-temps et non une profession en soi.

Convention collective avortée
Cette période marque aussi le développement des associations de journalistes. Celles-ci se regroupent lors d’un congrès à Paris en 1900, où elles proposent la création d’une carte d’identité des journalistes. Une carte internationale de journaliste sera effectivement distribuées à partir de 1928 par la FIJ (Fédération internationale des journalistes), mais seulement à ses adhérents. Elle servira surtout à faciliter les voyages et l’exercice du métier à l’étranger. Les journalistes restent dépourvus de statut professionnel. Les syndicats de journalistes tenteront bien de mettre en place une convention collective avec les organisations patronales, mais les négociations échouent.

Professionnaliser le journalisme
La loi du 29 mars 1935, clarifie la situation et institue la carte d’identité des journalistes professionnels. Le Parlement confie le soin d’attribuer cette carte à une Commission de professionnels. La Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) est créée en 1936. Les premières cartes sont émises entre 1936 et 1945, mais elles ne sont pas obligatoires. (...)

Lire la suite : Aux origines de la carte de presse

L'info est-elle soluble dans la foi ?

Couvertures de journaux
Enquête sur le journalisme dans les médias de conviction religieuse. "Est-il nécessaire de recruter dix fois plus de journalistes pour s’occuper du sport que pour la religion, compte tenu de ce qu’il se passe sur terre ?" s'interroge Bruno Frappat, président du groupe Bayard...

Lire la suite : L'info est-elle soluble dans la foi ?